Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
10/04/2014

Mille-feuille



Valls aux fourneaux, tout change. Plus le temps de mitonner les réformes tranquillement, posément. La meilleure preuve en est le rapetissement sévère de notre savoureux mille-feuille territorial. Adieu le département, symbole bicentenaire de la République, le produit de nos terroirs, maintes fois menacé par l'invention des régions puis de l'intercommunalité, et toujours là. En janvier dernier encore, le Président de la République et la ministre de la Décentralisation prenaient sa défense. Au diable, les constants reproches contre le maquis administratif coûteux en argent public, épuisant en démarches. Et puis, trois mois plus tard, volte-face. L'effet Valls, la claque des municipales, l'urgence financière... Patientons quand même. Ce ne sera pas avant 2021 et les départementalistes ont déjà sorti les couteaux pour défendre ce mille-feuille qui a parfois goût de fromage.
 
Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

La panne - 22/06/2022

D-Day Land - 09/06/2022

Silence, on coupe - 02/06/2022

​Les oubliés - 26/05/2022

​Y’a un hic - 19/05/2022

​Chaud - 10/05/2022

Risques - 05/05/2022

Re-calculs - 27/04/2022

50,5% - 13/04/2022

Théâtre - 06/04/2022

Le blé - 30/03/2022

Utile or not Utile - 22/03/2022

​Nos valeurs - 16/03/2022

2 euros - 10/03/2022

Sarajevo – Kiev - 03/03/2022

Com’ miracle - 24/02/2022

Trahir - 15/02/2022

En bref - 10/02/2022

La sonde - 01/02/2022

1 2 3 4 5 » ... 25

Nono | Le billet | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires | Nos lectrices et lecteurs publient