09/04/2020

Merci Mustapha. Courage.



La France, qui a vite fait de s’apitoyer sur la détresse des Afro-Américains, semble découvrir qu’elle a elle-même ses Afro-Franciliens fauchés plus que tout autre par le Covid-19. Une visite présidentielle ne saurait effacer une honte républicaine qui court depuis des décennies malgré tous les rapports et les S.O.S.. Autant que le Covid-19, c’est le virus de la pauvreté qui tue aujourd’hui en Seine-Saint-Denis. Parce que le pauvre, ici comme à New-York comme partout, est mal logé, mal nourri et ne peut guère se confiner. Car il faut bien s’entraider et prendre les transports pour bosser. Pour nettoyer, livrer, soigner, servir ceux qui vont mieux, vont bien et ne vous regardent pas sinon de très haut. Mustapha, Fatima, Boubacar... La grande crise, au moins, vous rend visibles car indispensables. Espérons que vous ne soyiez pas encore victimes demain d’un virus tenace que vous connaissez bien : l’oubli. 

Michel Rouger

mustapha.mp3 Mustapha.mp3  (568.45 Ko)



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires