Le billet

16/04/2020

Medef-19



A peine esquissé le fragile espoir d’un possible ralentissement  de la progression du Covid-19, il a ressurgi. Le Medef-19. Connu sous diverses appellations depuis la révolution industrielle, lui ne s’attaque pas directement aux individus mais au corps social qui ne travaille jamais assez, va devoir bosser encore plus dur demain pour que ruissellent les dividendes. Sans surprise, le virus est réapparu expectoré samedi par le leader des grands patrons (mais pas des entrepreneurs), confiné nomade ces temps-ci entre sa résidence parisienne et son manoir du Croisic. Alors, comment  s’en protéger ? Inverser l’injonction. Que tous les chers compatriotes imposent au Président, aux ministres, aux sénateurs et députés des gestes barrières. Se tenir au moins à dix mètres du grand patron, se protéger les oreilles, délaisser ses dossiers, communiqués, propositions de loi pré-rédigées. Et s'en laver les mains. Rassurant : « Sachons sortir des sentiers battus, des idéologies, nous réinventer, moi le premier », a dit lundi soir le Président. Il y a là un fragile espoir d’un possible recul du Medef-19.

Michel Rouger

vocal_001_4.mp3 Vocal 001.mp3  (674.2 Ko)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

​UIPP - 31/01/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires