Le billet

Les résistants


17/05/2018




Israël. Comment parler d'autre chose cette semaine ? Netanyahou a cette fois noyé pour de bon dans un horrible bain de sang le processus de paix sur lequel il s'acharnait depuis des années. Avec Trump, son âme damnée, il pavoise, grotesque, tant la défaite morale du pays est totale. Mais cela, jamais des Israéliens ne l'accepteront. Vingt deux ans après l'assassinat d'Yitzhak Rabin, le formatage des esprits à la guerre l'a emporté sur l'éducation à la paix mais ils résistent, continuent à créer des liens avec des Palestiniens qui résistent eux aussi à la haine.  Si peu nombreux soient-ils, ils gagneront car l'avenir qu'ils créent est le seul possible. Ils gagneront comme bien des résistants en d'autres temps et d'autres lieux. Ils gagneront un jour. 

Michel Rouger

les_resistants.mp3 Les résistants.mp3  (1.37 Mo)







1.Posté par Bouju Martine le 18/05/2018 11:40
merci Michel

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Le vieux Marcheur - 20/09/2018

Le changement - 06/09/2018

Un été français - 16/07/2018

​Patronat - 05/07/2018

​Buuuuuut ! - 27/06/2018

​Naufrage - 21/06/2018

Dingue - 15/06/2018

Handicap - 06/06/2018

​Escalades - 31/05/2018

Niche - 25/05/2018

​La brute - 10/05/2018

Écrivez - 29/04/2018

​Bibi le bourreau - 26/04/2018

​Coucou - 11/04/2018

​Brexit breizh - 22/03/2018

Une farce tragique - 15/03/2018

Esclaves - 08/03/2018

​L'inconnu express - 28/02/2018

​Non - 22/02/2018

​Chers ghettos - 15/02/2018

​A la noix - 08/02/2018

1 2 3 4 5 » ... 15


Le billet de la semaine

​Le vieux Marcheur

Gérard Collomb, est numéro 2 du gouvernement, ministre de l'Intérieur, premier flic de France : sa mission n'est pas secondaire ! Si. Le matin, en se rasant, le vétéran - 71 ans -  du parti En Marche ! pense à sa bonne ville de Lyon. Il y pense du matin au soir, à chaque pas. Alors, soudain, le pas, il l'a sauté. Le ministre Collomb démissionnera au lendemain des élections européennes, le 26 mai 2019. Encore huit mois à tenir puis le vieux Marcheur reprendra le chemin de sa mairie pour un quatrième mandat. La future loi contre le cumul, si elle voit le jour, ne l'interdit qu'après trois mandats « consécutifs ». Bien pensé. Le vieux routier peut voir loin : 2020 puis 2026 puis 2032 : à 85 ans, il aura sûrement toujours bon pied bon œil pour guider les jeunes Marcheurs qui piétinent d'impatience, lâchent leurs dossiers, sortent les dents pour arracher les mairies socialistes et imposer partout leur déjà très vieux nouveau monde.  

Michel Rouger 

20/09/2018

Nono










Newsletter