Vu, Lu, Entendu...

16/02/2021

Les expos de Rhizomes circulent pendant la crise !



La diversité culinaire dans le monde
La diversité culinaire dans le monde
les_expos.mp3 Les expos.mp3  (2.4 Mo)

Il y a PILHOÙ, une expo qui permet de relier les chiffonniers venant des Monts d'Arrée à la question du recyclage aujourd'hui. À TABLE ! qui présente une partie de la diversité culinaire dans le monde. LES MOLAS où l'on découvre  les pièces de tissus brodées par les femmes indiennes Kuna (qui vivent sur des îlots au large de Panama). AU FIL DE LA VIE qui ravive nos souvenirs autour de la couture (une expo conçue à partir de collectages auprès des anciens, notamment en Ehpad et unités de jour Alzheimer).

L'association Rhizomes de Douarnenez souhaite faire circuler ses expos, une initiative bienvenue, ainsi qu'elle l'explique : 
"En ces temps si particuliers, nous pensons qu’il est urgent de recréer du lien, de fabriquer des projets ensemble, de faire parler les différentes générations, d’échanger. Aussi avons-nous retravaillé notre catalogue des expos les plus légères, en y adjoignant des possibilités de médiations, d’ateliers. On peut les imaginer montées sur une journée comme pour des périodes plus longues, dans un jardin ou en intérieur."
Une initiative à relayer largement (voir toutes les informations). Bien sûr, l'association a adapté le tarif à la situation et garantit le respect strict des conditions sanitaires. Mais celles-ci n'empêchent pas, avec des règles simples, de retrouver par ces expos "des échanges, du partage, du faire-ensemble, valeurs qui nous manquent aujourd'hui", comme dit aussi l'association. 








nous aimerions proposer des installations d’expositions
dans des conditions faciles, et qui respectent les normes sanitaires. Ces expos alimenteront des
échanges, du partage, du faire-ensemble, valeurs qui nous manquent aujourd'hui.
Ces installations vont de pair avec des petites visites guidées pour faire du lien (pour petits groupes
de 10 par exemple - les gestes de distanciation seront possibles).
Nous pourrons aussi proposer des ateliers de création : re-fabriquer ensemble nous semble essentiel,


Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires