17/12/2020

Les artistes



L'art de gouverner nous aura offert tout au long de la saison 2020 la production d'un collectif d'artistes maîtres de la parole pour l'un, du quiproquo pour d'autres, de la dispute souvent. En exclusivité. En excluant les autres. Seules salles ouvertes : l'Élysée, Matignon, les Palais Bourbon et du Luxembourg. Comédiens, musiciens, cinéastes, chanteurs et autres performers du pays : interdits de scènes et de public. Alors, parce qu'il ne suffit pas d'avoir le meilleur système de survie au monde, ils ont manifesté le 15 décembre. Pour eux : pour pouvoir créer, questionner, s'exprimer. Pour nous qui n'avons jamais eu autant besoin des artistes de même que des libraires jugés "non essentiels" eux aussi auparavant. Sans succès hélas. La Culture n'a jamais pourtant été aussi nécessaire face aux angoisses multiples et des signes de barbarie contre un Noir ou un policier.  Pour ne pas se laisser endormir par le commerce, la télé ou le "Minuit, chrétiens" du Tino Rossi de la paroisse. 

Michel Rouger
voix_001_billet.mp3 Voix 001 billet.mp3  (1.54 Mo)



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires