Le billet

26/07/2012

Les JO, enfin



Les Jeux Olympiques sont là, de retour, jusqu'au 12 août. Que du bonheur. Des beaux et belles athlètes. Top départ et... Citius, Altius, Fortius ! Plus vite, plus haut, plus fort ! L'allégorie joyeuse de notre époque moderne. Plus vite comme les expulsions de sans-papiers, les incendies financiers, la fonte de la banquise... Plus haut comme les bonus banquiers, les salaires des footballeurs, les milliers de milliards de dollars des paradis fiscaux... Plus fort comme les licenciements massus-massifs, les matraques sur les indignés non-violents, le Marché dopé comme un dieu. Toujours plus ! Et que le meilleur gagne. 

Michel Rouger





1.Posté par Patrig K le 27/07/2012 09:49
Selon France Inter (27.7.12) , la Grande Bretagne aurait investit (dépensé) 35 milliards d'euros pour cette quinzaine commerciale du sport médiatique. Il n'est pas inutile de rappeler l'expérience désastreuse Grecque, et de constater des couts exhorbitants de ces parades, dont on nous dit que l'esprit Coubertin est toujours de mise ...

La Grande Bretagne qui subit actuellement une récession économique, pourra-t-elle etre épargnée d'une banqueroute à l'indentique de la Grèce, dès lors que cette orgie sera pour alors oubliée et remplacée par une autre séquence tout aussi dépensière et grossière ?

La City sera-t-elle bonne princesse pour en renflouer les déficits ?

Vive le sport au stade communal, la pratique sportive et le rapprochement social.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires