Le billet

05/04/2012

Le patron humaniste s'offre un bonus



Dans la série des patrons gloutons qui n'en ont jamais assez, Maurice Lévy vient de s'offrir une petit pub. 16,2 millions d'euros, c'est la somme qui va lui tomber du ciel au titre du bonus de l'année. Evidemment, il aurait préféré que ça ne se sache pas. Un tel jackpot colle mal avec l'image du patron humaniste et bienfaiteur qu'il s'efforçait de véhiculer. Le président du directoire de Publicis avait même pris la plume l'an dernier pour se dire favorable à une contribution exceptionnelle des plus riches. 
Forcément, un débat s'ensuit sur internet. Des médias ont révélé que le personnel a été sommé, comme en Corée du Nord, de dire son attachement par des e-mails de soutien au cher patron qui a tant sué pour faire pousser la boite. D'où un profond malaise en interne. Des salariés révèlent sous pseudo qu'ils aiment leur entreprise, se défoncent pour elles mais ne sont jamais récompensés. 
Triste monde. Même les publicitaires payés pour peindre le monde en rose deviennent grognons. 
Alain THOMAS.
 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires