Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La vague morte


06/01/2016

C'était en janvier 2015. Il y a très longtemps. Les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher soulevaient un exceptionnel souffle de liberté et de fraternité. Une immense vague humaine, quoiqu'un peu trop blanche et polluée à Paris par les visages d'oppresseurs notoires, submergeait le pays. Je suis Charlie. Puis l'émotion a reflué et le paysage ancien est réapparu, morcelé, fracturé, qu'aucun « effet 11 janvier » n'est venu changer. Alors a surgi le vendredi noir, une tragédie, pire encore. Un flot de solidarité et d'héroïsme individuels est réapparu mais l'immense vague, elle, n'est pas revenue. A la place :  la liberté et la fraternité abîmées par le vote d'extrême-droite et le plan policier du pouvoir. Reverra-t-on un jour la vague du 11 janvier ? Pendant que Charb et les autres caricaturent là-haut l'agitation commémorative rappelant leur assassinat, on aimerait tant l'espérer.

Michel Rouger

 

 





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
< >

Mercredi 20 Octobre 2021 - 07:35 L'audace

Jeudi 14 Octobre 2021 - 05:30 Errance zemmourienne

Jeudi 7 Octobre 2021 - 07:26 Pandore

Vendredi 1 Octobre 2021 - 07:54 Au nouveau pourboire

Le billet | Nono | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires