Le billet

11/09/2013

La guerre



Finalement, les Américains, flanqués de leurs alliés français, ne vont pas bombarder le dictateur syrien. Leurs citoyens et les Russes ne veulent pas. Une « guerre juste » pourtant ! Au fond, les Américains ont moins de mal à mener des guerres sales et fomenter des coups d'État : les sept par exemple avoués enfin officiellement cet été. Renversé l'Iranien Mossadegh qui voulait nationaliser le pétrole (1953). Renversé le réformiste guatémaltèque Arbenz (1954). Chassé puis assassiné le progressiste congolais Lumumba (1960). Assassiné le socialiste chilien Allende (septembre 1973)... Et portés au pouvoir les Pinochet, Shah d'Iran, Mobutu... Ajoutons la guerre d'Irak, sur un mensonge, pour le pétrole (1983 : décidément, que d'anniversaires...).  Total : quelques millions de morts, des États comme l'Iran et le Congo détraqués pour longtemps. C'est plus simple, au fond, avec les sales guerres ? 

Michel Rouger
 




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires