09/10/2014

La faim



Francis, ouvrier à l'usine Seita de Nantes, a été hospitalisé mardi. Épuisé. Il est en grève de la faim, avec cinq collègues, depuis le 29 septembre. Une révolte brute contre la brutalité de la firme britannique Imperial Tobacco qui, sur un bureau, à Bristol, et malgré des bénéfices en hausse, a rayé l'usine de Nantes et ses 327 emplois. Le géant, dont les actionnaires voient parallèlement leurs dividendes augmenter de 10%, veut se développer en Pologne, à la recherche d'ouvriers payés pour une bouchée de pain. Des millions de chômeurs attendent en Europe, des centaines de millions dans le monde : ils ont faim, se dit la firme. Ne reste plus alors qu'une arme à l'ouvrier :  la grève de la faim, réservée à ceux qui peuvent vivre de rien, l'arme inaccessible aux gens repus. Dignité ouvrière.

Michel Rouger




1.Posté par Patrig K le 09/10/2014 19:36
Je salue ces courageux et la dignité ouvrière, ceux du monde bling bling, n'ont de dorure qu'à l'égal de leur souillure !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

Bientôt la fête


Tout va s’arranger, si si. Certes, 100 000 familles sont maintenant endeuillées, les hôpitaux restent saturés mais les valides sont piqués à tour de bras et le gouvernement Castex se prépare à rouvrir bars, restos, cinémas, salles de spectacles. Pour mi-mai, a décidé le Président. Heureux gens de Perros-Guirec qui peuvent déjà rêver à leur grande fête démocratique et populaire du 27 juin. Leur double tour électoral et cycliste. Ce jour-là, le vélo va voler au secours de la politique. Les fans du Tour de France vont être drainés vers les urnes des écoles, deux logistiques sont s’unir contre l’abstention. Sans compter qu’il doit bien rester quelques as de la seringue dans les équipes du Tour pour procéder à d’ultimes vaccinations. Pourvu que d’ici là, l’équipe Castex ne fasse pas demi-tour ou rétropédale une nouvelle fois.

Michel Rouger
20210415_bientot_la_fete.mp3 20210415 bientôt la fête.mp3  (900.12 Ko)


15/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires