Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
09/10/2014

La faim



Francis, ouvrier à l'usine Seita de Nantes, a été hospitalisé mardi. Épuisé. Il est en grève de la faim, avec cinq collègues, depuis le 29 septembre. Une révolte brute contre la brutalité de la firme britannique Imperial Tobacco qui, sur un bureau, à Bristol, et malgré des bénéfices en hausse, a rayé l'usine de Nantes et ses 327 emplois. Le géant, dont les actionnaires voient parallèlement leurs dividendes augmenter de 10%, veut se développer en Pologne, à la recherche d'ouvriers payés pour une bouchée de pain. Des millions de chômeurs attendent en Europe, des centaines de millions dans le monde : ils ont faim, se dit la firme. Ne reste plus alors qu'une arme à l'ouvrier :  la grève de la faim, réservée à ceux qui peuvent vivre de rien, l'arme inaccessible aux gens repus. Dignité ouvrière.

Michel Rouger





1.Posté par Patrig K le 09/10/2014 19:36
Je salue ces courageux et la dignité ouvrière, ceux du monde bling bling, n'ont de dorure qu'à l'égal de leur souillure !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

A voté - 20/06/2024

Message anglais - 06/06/2024

Coloniale attitude - 22/05/2024

Entracte - 08/05/2024

Cours Gabriel, cours - 25/04/2024

Bossez ! - 10/04/2024

Le boxeur - 28/03/2024

Le cochon - 14/03/2024

Cirque - 29/02/2024

Doléances - 15/02/2024

Nausée - 01/02/2024

Stanislas - 18/01/2024

​Incendiaires - 30/11/2023

Drapeaux blancs - 16/11/2023

Neutre - 01/11/2023

Notre guerre - 18/10/2023

Ah, punaise - 05/10/2023

Dimanche, on vote ! - 21/09/2023

Blues - 07/09/2023

1 2 3 4 5 » ... 27

L'enquête des lecteurs


"Les gens qui ne sont rien"
Dans ce voyage, un reporter fait partager le meilleur de ses rencontres. Femmes et hommes  de  toutes contrées, des cités de l’Ouest de la France aux villes et villages d’Afghanistan, d’Algérie, du Sahel, du Rwanda, de l’Inde ou du Brésil, qui déploient un courage et une ingéniosité infinis pour faire face à la misère, aux guerres et aux injustices d’un monde impitoyable. 280 pages. 15 €.

Et neuf autres ouvrages disponibles