Le billet

La Démocratie en marche


05/04/2018




Avec 30 % de représentants du peuple en moins, notre vieille démocratie parlementaire va bénéficier d'une saignée revigorante. Une fois l'édit présidentiel entériné par les parlementaires eux-mêmes ou par référendum, ce qui ne devrait pas poser problème, une instance de concertation va être créée comme avec les syndicats de cheminots. Il ne s'agit pas de réfléchir aux nouveaux pouvoirs accordés en échange aux députés : non, ça, c'est le Président qui décide. Il faut les répartir. 577 aujourd'hui – 30% = 404. – 60 élus à la proportionnelle = 344. Quelles populations, principalement, vont perdre des représentants ? On sait que la Creuse gardera son député, logiquement la Seine-Saint-Denis va en perdre quatre... Ensuite : les ciseaux. Comment redécouper  les circonscriptions ? Il sera important d'avoir un maximum de députés En Marche. Des députés moins nombreux et marchant plus facilement au pas :  il ne faut pas que retombe le vent nouveau qui souffle depuis mercredi sur la démocratie en France, version Vᵉ République allégée.

Michel Rouger

2018_04_05_la_democratie_en_marche.mp3 2018 04 05 La démocratie en marche.mp3  (1.89 Mo)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Déraciner la haine - 20/02/2019

​« Liberté ! » - 06/02/2019

​Patrons en lutte - 30/01/2019

L'espoir, enfin - 25/01/2019

​2018, la révolte - 13/12/2018

La panne - 06/12/2018

Chaussée glissante - 15/11/2018

Les vieux - 16/10/2018

​Quartier sensible - 04/10/2018

​L'œuf - 27/09/2018

​Le vieux Marcheur - 20/09/2018

Le changement - 06/09/2018

Un été français - 16/07/2018

​Patronat - 05/07/2018

​Buuuuuut ! - 27/06/2018

​Naufrage - 21/06/2018

Dingue - 15/06/2018

1 2 3 4 5 » ... 16


Le billet de la semaine

Déraciner la haine

Des foules se sont formées mardi soir contre le pire. Alors qu'elles étaient appelées par toutes les forces politiques, ont-elles été cependant à la hauteur de la haine absolue de l'Autre, de son humanité, de la haine de soi que représente l'antisémitisme ? Sûrement pas. Comme si le pays se sentait instrumentalisé. Devinait qu'on voulait étouffer la protesation sociale exprimée par les Gilets Jaunes en exploitant la barbarie de quelques individus ou groupuscules de l'ultra droite. L'injonction morale outil de pouvoir contre les urgences sociales. Les jeunes des quartiers renvoyés à leurs origines religieuses ou culturelles connaissent bien cette hypocrisie de même que les chômeurs enchaînés à leur responsabilité individuelle. Or, l'Histoire a montré que la bête immonde se vautre dans les crises sociales, les oppressions. C'est là qu'il faut déraciner la haine. Face au regain d'antisémitisme, des voix juives méritent particulièrement d'être écoutées, celle par exemple de l'Union juive française pour la paix

Michel Rouger

20/02/2019

Nono

Newsletter