Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'audace


20/10/2021

Le président de la République, moins prisonnier du passé colonial que ses prédécesseurs, a eu un geste fort à la mémoire des manifestants pacifiques algériens massacrés le 17 octobre 1961. Mais ce n’est qu’un geste. A ce rythme, il faudra attendre les cent ans, en 2061, pour que l’évènement soit reconnu pour ce qu’il est : un crime d’État, un crime du pouvoir d’alors, pas seulement celui d’un préfet de police fût-il un ancien collaborateur des nazis recyclé dans l’ordre gaulliste. Prisonnier de ses calculs électoraux comme ses derniers prédécesseurs, le président de 2021 n’a pas de ces audaces qui portent un pays au-delà de lui-même comme celle qui a mis fin à la peine de mort abolie il y a quarante ans contre la majorité de l’opinion, comme celles que l’on attend aujourd’hui sur le climat, le social, la démocratie. De ces audaces qui font entrer un chef d’État dans l’Histoire.

Michel Rouger
20211021_l__audace.mp3 20211021 L'audace.mp3  (1.05 Mo)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Fin de mois - 02/12/2021

Ils étaient 27 - 25/11/2021

​Les - 17/11/2021

Greenwashing machine - 04/11/2021

Choix mortels - 28/10/2021

Errance zemmourienne - 14/10/2021

Pandore - 07/10/2021

Au nouveau pourboire - 01/10/2021

Quoi ? ! - 20/09/2021

Piqûre de rappel - 16/09/2021

Risque de récidive - 18/08/2021

Non, Chef - 01/07/2021

​La panne - 24/06/2021

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

1 2 3 4 5 » ... 24

Nono | Le billet | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires