14/01/2011

Jeunes de Tunisie, d'Algérie, d'ici...



Personne ne devra oublier Mohamed Bouazizi, 26 ans, bachelier, chômeur, symbole de la désespérance des jeunes Tunisiens. Son suicide par le feu le 17 décembre a provoqué la révolte d'un peuple cadenassé. Seuls, sans le soutien des démocraties, de l'Europe voisine, de la France dont la ministre des Affaires Etrangères a osé proposer notre "savoir-faire" sécuritaire au dictateur aux abois, les jeunes Tunisiens, suivis par leurs aînés, ont affronté les balles mortelles de la police et fini par faire tomber le système Ben Ali. Si la Tunisie et aussi l'Algérie, où la révolte reste explosive, ont leurs particularités, bien des jeunes, ici, partout, se sentent concernés car autant privés d'avenir. Les gouvernants feraient bien de s'en préoccuper sérieusement.

 Michel ROUGER.



Tags : Libertés

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Non, Chef - 01/07/2021

​La panne - 24/06/2021

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires