Je suis Charlie

« Lettre ouverte au monde musulman » - 15/01/2015

Abdennour Bidar est philosophe et musulman. Il a écrit cinq ouvrages de philosophie de la religion ; à l’été 2014, on a pu aussi l’entendre sur France Inter dans son émission « France-Islam questions croisées. En octobre, après notamment l'assassinat de Hervé Gourdel, il a écrit cette lettre ouverte appelant les musulmans à une autocritique, pour le bien de l’Islam dans cette période cruciale de...

« Nos banlieues ne sont pas des réservoirs à coupables » - 15/01/2015

Le grand danger, aujourd'hui, est l'amalgame et la stigmatisation des musulmans habitant en banlieue, les jeunes surtout. Alors que l'échec des politiques menées depuis des décennies et la discrimination sont au cœur du drame. Deux voix, ici, parmi bien d'autres : un militant et les élus. Mohamed Mechmache est coprésident de la coordination  Pas sans nous  et porte-parole du collectif...

« Vive Charlie ! » - 08/01/2015

« Vive Charlie ! Aujourd’hui, j’ai perdu des amis ! Des amis qui toutes les semaines honoraient un rendez-vous  avec l’anonyme que j’étais pour eux. Cela faisait un quart de siècle que je les fréquentais avec gourmandise et assiduité. Même si je ne les avais jamais rencontrés, je connaissais le principal de chacun d’entre eux : ses valeurs, ses idées, ses combats et même ses...

Agir, partout - 08/01/2015

Il y a les manifestations depuis mercredi, les actions et réactions multiformes sur les réseaux sociaux, les bougies aux fenêtres, cette pétition lancée sur Avaaz, les dessinateurs qui rivalisent de créativité (ici Dom) pour mieux rendre hommage à leurs héros : les assassins ont provoqué un vaste réflexe populaire et républicain. 

Le dessin de Nono - 08/01/2015



Le billet de la semaine

​Marché colonial

Toi, viens, toi dehors... Sur les bords de la Méditerranée, une nouvelle place du marché est née. Des femmes et des hommes épuisés par un horrible voyage attendent. Des fonctionnaires français passent, s'arrêtent, choisissent : ils font leur marché selon les besoins en main d'œuvre décrétés par le gouvernement. Jadis la France est allée coloniser et spolier l'Afrique. Puis les Total, Bolloré et consorts ont continué à piller ses ressources en soutenant des dirigeants corrompus. Aujourd'hui, en renouant avec les « quotas » des années 30, l'ancienne puissance coloniale pille ouvertement le savoir-faire des pays africains, ce qui va les enfoncer un peu plus. Après les ingénieurs et médecins par milliers, les ouvriers qualifiés. Mais il y a là du matériel électoral pas cher et payant. Créer ces quotas suggère que les immigrés nous envahissent. Durcir l'aide médicale insinue qu'ils abusent. C'est faux, ignoble, mais ça éclipse les retraites, urgences ou assurance chômage. Et en faisant de nouveau du Sarkozy, qui prônait les quotas en 2008, Macron met la droite au supplice : « Nous aussi, on nous pille ! » C'est ça le pire.

Michel Rouger

08/11/2019

Nono

Newsletter