Je suis Charlie

« Lettre ouverte au monde musulman » - 15/01/2015

Abdennour Bidar est philosophe et musulman. Il a écrit cinq ouvrages de philosophie de la religion ; à l’été 2014, on a pu aussi l’entendre sur France Inter dans son émission « France-Islam questions croisées. En octobre, après notamment l'assassinat de Hervé Gourdel, il a écrit cette lettre ouverte appelant les musulmans à une autocritique, pour le bien de l’Islam dans cette période cruciale de...

« Nos banlieues ne sont pas des réservoirs à coupables » - 15/01/2015

Le grand danger, aujourd'hui, est l'amalgame et la stigmatisation des musulmans habitant en banlieue, les jeunes surtout. Alors que l'échec des politiques menées depuis des décennies et la discrimination sont au cœur du drame. Deux voix, ici, parmi bien d'autres : un militant et les élus. Mohamed Mechmache est coprésident de la coordination  Pas sans nous  et porte-parole du collectif...

« Vive Charlie ! » - 08/01/2015

« Vive Charlie ! Aujourd’hui, j’ai perdu des amis ! Des amis qui toutes les semaines honoraient un rendez-vous  avec l’anonyme que j’étais pour eux. Cela faisait un quart de siècle que je les fréquentais avec gourmandise et assiduité. Même si je ne les avais jamais rencontrés, je connaissais le principal de chacun d’entre eux : ses valeurs, ses idées, ses combats et même ses...

Agir, partout - 08/01/2015

Il y a les manifestations depuis mercredi, les actions et réactions multiformes sur les réseaux sociaux, les bougies aux fenêtres, cette pétition lancée sur Avaaz, les dessinateurs qui rivalisent de créativité (ici Dom) pour mieux rendre hommage à leurs héros : les assassins ont provoqué un vaste réflexe populaire et républicain. 

Le dessin de Nono - 08/01/2015



Le billet de la semaine

L'oiseau

Dans sa cage, l’homme regarde l’oiseau. Et l’oiseau regarde l’homme. Soudain, l’oiseau s’envole. Il file vers la plage, se pose à un mètre d’un CRS qui contemple la mer, guette un confiné évadé ou songe aux Gilets Jaunes qu’il blessait l’an dernier. L’oiseau reprend son vol. Il voit l’agitation aux portes de l’hôpital, une soignante adossée au mur, épuisée, accablée. Aperçoit dans les rues vides un livreur, des éboueurs, une caissière derrière une vitre, un petit peuple qui assure la survie. Il survole des cages avec de grands jardins et d’autres empilées, entassées. Curieux humains qui s’accommodent des inégalités et font preuve de solidarités. Puis il croise d’autres oiseaux. Ils chantent de nouveau dans la ville. Une femme à son balcon les observe et sourit, protectrice. L’oiseau revient. Il retrouve l’homme dans sa cage. « Alors ? », demande l’homme. « Il faut tout changer », répond l’oiseau. L’homme se lève enfin : «  Oui, on va tout changer. »

Michel Rouger

26/03/2020

Nono

Newsletter