Le billet

03/01/2013

Je rêve !



C'était le 31 décembre. « L'Atlas des utopies » réalisé par Le Monde et La Vie patientait sur une table. Il est toujours utile d'avoir quelques utopies chez soi… « Quoi, des utopies, aujourd'hui ? Je rêve ! »,  dira le pessimiste dur, l'accro aux futurs-catastrophes enfoncé dans son canapé confortable. Eh bien oui, rêvons. Rêvons juste, sans illusions. Rêvons collectif, combatif. Au fil de l'Atlas, de ce long voyage en humanité, il est clair que depuis toujours, il n'est d'autre alternative que l'alternative aux dérèglements de l'heure. C'est notre seul moteur. C'est l'énergie des indignés, souvent anonymes : «  Finalement, l'espoir vient de personnes qui réagissent malgré des conditions épouvantables », déclare le grand savant, vieux sage et très jeune Albert Jacquard. « L'idée même d'approuver le mal en ne participant pas est une trahison de la condition humaine », dit aussi l'auteur de « Mon utopie ». Depuis, le 1er janvier est passé. Encore une fois, Bonne Année !

Michel Rouger
 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires