Le billet

J aime J


01/08/2013




« Jésus Marie Joseph ! », se serait sûrement exclamée la vieille Maria, la bonne du curé, hélas décédée l'an dernier. Pour les JMJ, les Journées Mondiales de la Jeunesse, à Rio, que de Gloria et d'Alléluia dans les médias apparemment enfumés d'encens, de communion et de communication. « Toute la jeunesse du monde aux JMJ » : voilà beaucoup de conversions ! « Une marée d'amour » : voilà l'homosexuel rassuré après la méchante croisade contre son mariage à la mairie. L'Histoire retiendra le miracle de Copacabana. Et ne doutons pas, que diable ! « Soyez révolutionnaires », a même lancé François. Le Souverain Pontife songerait d'ailleurs à vendre les biens de l'Église. La cité du Vatican pourrait devenir une plaisante cité HLM. « Heureux les pauvres, malheur aux riches ! » tonne déjà le curé. Pendant que dans les bancs bourdonne une messe basse : « Ciel, Jésus revient ! »

Michel Rouger





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

​Tweetons un peu - 04/04/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​​Vendredi culte

Mieux que les foules papales, mieux que le hadj musulman : cette année encore, des millions d'humains participent au Black Friday, le grand rite mammoniste qui unit le monde entier le quatrième vendredi de novembre. Contrairement aux rites sentimentalo-commerciaux de Noël et de la Saint-Valentin, des fêtes des mères, des pères, des grands-mères et des chiens ici ou là, le Black Friday en appelle à la foi marchande dans toute sa pureté : on célèbre le jour où, après Thanksgiving, les commerçants états-uniens sortent du rouge et notent leurs bénéfices au stylo noir. Dans un sabir techno-américain, le Black Friday, prolongé par le Cyber Monday et finalement une Cyber Week, appelle l'individu à s'élever à l'état de l'Être Augmenté. Et par là à participer à la grande œuvre qui enrichit Jeff Bezos, le pdg d'Amazon, transforme les salariés en esclave, détruit la Planète. Un rite majeur de notre époque. Assez vieux en fait. Aller, tous en chœur, chantons

Michel Rouger

27/11/2019

Nono

Newsletter