Vu, lu, entendu... Citoyenneté / Libertés

16/12/2010

Indignez-vous!




Indignez-vous!

C'est un monsieur de 93 ans à l'oeïl malicieux qui nous appelle à l'engagement. Lui, l'enfant d'immigrés né à Berlin, résistant puis déporté pendant la Seconde guerre mondiale, s'indigne du démantèlement des conquêtes sociales de la Libération comme de l'état de la planète ou du "toujours plus". Il nous invite à nous indigner face à l'injustifiable. 


"Il nous appartient à tous ensemble que cette société demeure une société dont nous restions fiers: pas la société des sans papiers, pas la société où l'on diminue la Sécurité sociale, où l'on remet en cause les retraites, pas une société où les médias sont entre les mains des nantis (...) Quand quelque chose vous indigne comme moi-même j'ai été indigné par le nazisme, alors on devient militant, fort et engagé". 


Indigène éditions, 3 euros




Tags : Libertés


Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono