Le billet

25/04/2013

Idiot



C'est idiot mais il y a, en ce moment, comme une envie de se vider la tête, vous ne trouvez pas ? Le beau temps peut-être. Oublier les soucis, les affaires, la politique, l'économie, les malheurs d'ici et d'ailleurs, les pauvres... Mercredi 24 avril, l'Insee a encore publié une étude lassante. Les pauvres payent davantage la crise que les autres. En 2010, leur nombre a augmenté de 440 000, leur niveau de vie a baissé quand celui des 5% les plus riches augmentait. Et alors ? Les SDF, ces jours-ci, ont quand même plus chaud... D'ailleurs, télés, radios, journaux n'en ont quasiment pas parlé. L'info, désormais, c'est Nabila, le dernier avatar de la fille idiote, dont on gave un public qui semble vivre en pilotage automatique. Le décervelage ? Une attente, une industrie qui marche. Qui même nous surprendra ! Simplement, cette fois-là, un soir d'élections, nous nous sentirons bien idiots.

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires