Le billet

13/08/2015

Hors-jeu



La saison de foot a commencé par un tacle assassin contre la famille du football et ses deux millions de licenciés. Les clubs de Ligue 1, en guerre depuis des mois contre la Fédération Française, ont décidé carrément de créer leur syndicat. Ils cherchent un nom. L'Alliance ? La Ligue tout bêtement ? Consulter peut-être la mafia. Leur objectif : être encore plus riches. Ils aiment les spectateurs mais surtout les investisseurs. Il leur faut truster les droits télé, éviter la descente en Ligue 2. Quitter le jeu comme d'autres quittent leurs concitoyens pour des paradis fiscaux. Les vrais amoureux du foot regarderont ailleurs. Vers la côte bretonne par exemple. Les footeux farceurs de Locquirec ont fait une offre à l'ex-Lyonnais Yoann Gourcuff aujourd'hui sans club : quatre packs de bière par mois et un sandwich par match. C'est pour jouer. Le foot populaire. Vive Locquirec. 

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires