Le billet

07/08/2012

Honneur et vieilles breloques



Cécile, arrête de décorer. D'épingler des médailles, des rubans et autres colifichets. Voir la jeune et Verte ministre Cécile Duflot gaspiller trente Légions d'honneur et se recycler chez les vieux politiciens, quel gâchis ! Car enfin, il y a belle lurette que la République enrubannée apparaît surannée ; que les Curie, Sartre ou Camus ; Prévert Brassens ou Ferré ; Césaire et tant d'autres ont fait un bras d'honneur à la Légion d'honneur. Trop de margoulins, de copains, de coquins, de Balkany, de Servier, y ont accroché le déshonneur. La seule utilité des rosettes et breloques c'est le retour à l'envoyeur. Ça fait parler et parler vrai. Le refus poli d'Annie Thébaud-Mony rappelle par exemple que le mérite est le plus souvent anonyme, ordinaire ; c'est celui des ouvriers et ouvrières bravant les risques de cancer, en foule et solitaires. Honneur et respect.

Michel Rouger 





1.Posté par Patrig K le 10/08/2012 00:31
Erreur de jeunesse ou maladresse à donner le bâton ?

Ce qui m'a toujours choqué, c'est l'effet de manche de ces médailles, distribuées à tord ou à raison, Idéaliste (n'en faut-l pas ? ), suppose que ces pratiques, ne sont plus de notre temps. La preuve et le prétexte à créer polémique et coups de bois vert, par le Lucas de service !


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Essentiel - 26/11/2020

Article n°2697 - 19/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires