Vu, Lu, Entendu...

Handibox à Brest : l'accès à la culture pour les personnes en situation de handicap


25/04/2019




Handibox à Brest : l'accès à la culture pour les personnes en situation de handicap
2019_04_25_handibox_a_brest.mp3 2019 04 25 Handibox à Brest.mp3  (3.9 Mo)

La ville de Brest et ses partenaires lancent Handibox, concept innovant en France pour faciliter, sur le territoire brestois, l’accès à la culture des personnes en situation de handicap.

Handibox : une boîte contenant sièges portables, boucle magnétique pour personnes malentendantes, fauteuils roulants, bornes sonores, etc ., le tout complété de tutoriels d’utilisation et conseils pour l’accueil des personnes en situation de handicap. C’est donc un ensemble d’outils très complet permettant de gérer le maximum de configuration dans l’accueil : une première en France à un tel niveau d’équipements !

Très mobile, l' Handibox est née du travail d’un atelier intitulé « Accès à la culture des personnes en situation de handicap » dans le cadre du réseau « La culture, partageons-la » mis en place et animé par la ville de Brest depuis 2012. Y figurent des personnalités du monde culturel de la ville, d’organisations et de services œuvrant dans le champ du handicap. 

La co-construction de la démarche a reposé sur le principe de la rencontre entre expert.e.s issu.e.s de différents milieux, chacun.e apportant son expertise singulière aux autres, l’éclairage de ses besoins et de ses envies, de ses contraintes et des possibilités à explorer.
Rapidement, les participant.e.s ont trouvé ensemble l’idée de la première action à co-construire : un outil qui permette de « venir et participer facilement », qui soit « simple pour les organisateur.rice.s », « utile à tous », pour « tous les types de handicap » et « tous les domaines culturels ». Cette idée a progressivement donné naissance à la Handibox, solution venant lever les obstacles matériels à l’accès à la culture.  

« L’intérêt d’un tel dispositif, c’est de permettre à ces publics de participer, comme les autres, à des événements hors les murs, explique Anne-Marie Kervern, adjointe en charge des droits et citoyenneté des personnes en situation de handicap. Ou dans des lieux qui ne sont pas équipés pour les accueillir. »

L'Handibox est désormais prêtée gracieusement aux associations brestoises organisatrices de projets culturels - balades urbaines, concerts plein air, conférences, etc. Effet induit par la démarche : de nombreux projets associant des personnes en situation de handicap et des équipements ou associations culturels prennent forme, prenant en compte la diversité des besoins spécifiques de tous les publics.





Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Le couple diabolique

Increvables, le néolibéralisme et le vieux nationalisme dansent ensemble en Europe depuis trente ans. Le premier précarise les salariés, impose de nouveaux servages, oppose l'individu au collectif et le consommateur au citoyen, dérègle le climat et empoisonne le vivant : c'est tout bénéficie pour le second qui exploite le désarroi, racornit les esprits, vend ses mensonges et illusions. Aujourd'hui, le couple, décidé à régner encore plus sur le Vieux Continent, tente une nouvelle escroquerie aux élections européennes du 26 mai :  faire croire que seul l'un peut stopper l'autre. Contre la liste Le Pen, votez Macron. Contre la liste Macron, votez Le Pen. C'est tragique. Et absurde : la majorité au Parlement européen va se jouer comme d'habitude entre la droite  et la gauche. Pour les électeurs, par exemple, qui ont envie d'une Europe sociale, écologique et démocratique, il est nécessaire de faire passer le maximum de listes de gauche au-dessus de 5%, le seuil pour avoir des députés. Nécessaire de voter pour freiner, sinon stopper, le duo diabolique.  

Michel Rouger

16/05/2019

Nono