Vu, Lu, Entendu...

25/04/2019

Handibox à Brest : l'accès à la culture pour les personnes en situation de handicap



Handibox à Brest : l'accès à la culture pour les personnes en situation de handicap
2019_04_25_handibox_a_brest.mp3 2019 04 25 Handibox à Brest.mp3  (3.9 Mo)

La ville de Brest et ses partenaires lancent Handibox, concept innovant en France pour faciliter, sur le territoire brestois, l’accès à la culture des personnes en situation de handicap.

Handibox : une boîte contenant sièges portables, boucle magnétique pour personnes malentendantes, fauteuils roulants, bornes sonores, etc ., le tout complété de tutoriels d’utilisation et conseils pour l’accueil des personnes en situation de handicap. C’est donc un ensemble d’outils très complet permettant de gérer le maximum de configuration dans l’accueil : une première en France à un tel niveau d’équipements !

Très mobile, l' Handibox est née du travail d’un atelier intitulé « Accès à la culture des personnes en situation de handicap » dans le cadre du réseau « La culture, partageons-la » mis en place et animé par la ville de Brest depuis 2012. Y figurent des personnalités du monde culturel de la ville, d’organisations et de services œuvrant dans le champ du handicap. 

La co-construction de la démarche a reposé sur le principe de la rencontre entre expert.e.s issu.e.s de différents milieux, chacun.e apportant son expertise singulière aux autres, l’éclairage de ses besoins et de ses envies, de ses contraintes et des possibilités à explorer.
Rapidement, les participant.e.s ont trouvé ensemble l’idée de la première action à co-construire : un outil qui permette de « venir et participer facilement », qui soit « simple pour les organisateur.rice.s », « utile à tous », pour « tous les types de handicap » et « tous les domaines culturels ». Cette idée a progressivement donné naissance à la Handibox, solution venant lever les obstacles matériels à l’accès à la culture.  

« L’intérêt d’un tel dispositif, c’est de permettre à ces publics de participer, comme les autres, à des événements hors les murs, explique Anne-Marie Kervern, adjointe en charge des droits et citoyenneté des personnes en situation de handicap. Ou dans des lieux qui ne sont pas équipés pour les accueillir. »

L'Handibox est désormais prêtée gracieusement aux associations brestoises organisatrices de projets culturels - balades urbaines, concerts plein air, conférences, etc. Effet induit par la démarche : de nombreux projets associant des personnes en situation de handicap et des équipements ou associations culturels prennent forme, prenant en compte la diversité des besoins spécifiques de tous les publics.




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 11


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​C’est la guerre

Tocsin. Mobilisation générale. "Nous sommes en guerre", a martelé six fois lundi soir le Président Chef des Armées. Tous aux abris ! Et bien entendu : on ne va pas, par désinvolture, filer la saloperie aux plus fragiles au risque qu’ils en meurent et d’aggraver la charge de travail des personnels soignants. Car l’ennemi pilonne durement nos services de santé inconsidérément fragilisés. Un peu comme nos bornés de généraux de 1914 avaient lancé des soldats en rouge/bleu horizon sous la mitraille allemande, nos gouvernants affaiblissent depuis des décennies nos hôpitaux. Avant que surgisse cette guerre, les héros célébrés aujourd’hui ont réclamé en vain des effectifs, des lits, des moyens suffisants. Ils se battaient depuis le 18 mars 2019, un an, impuissants comme nous tous devant la pandémie financière, dite parfois grippe américaine et en France CAC-40, qui n’est d’ailleurs pas pour rien dans celle du Covid-19. Mais regardons l’horizon. "Beaucoup de certitudes, de convictions sont balayées, seront remises en cause", a lancé lundi le chef de l’État. Après tout, après juin 40, il y eut mars 44, le programme du Conseil national de la Résistance, les Jours Heureux, la sécurité sociale pour tous, la solidarité collective. Ok, Général. En marche.

Michel Rouger
 

17/03/2020

Nono












Partenaires