Le billet

07/08/2014

Femmes – Hommes, enfin



Finies les lois sur l'égalité hommes-femmes. Le 4 août a été promulguée la loi sur l'égalité femmes-hommes. Les premier(e)s avant ou après les second(e)s ? La réponse est forcément inégalitaire mais c'est bien égal : cette loi, à part promouvoir le congé parental du père, innove peu. Elle coiffe la montagne de textes sur le sujet. C'est une loi chapeau, ou ombrelle si l'on veut faire joli. Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes, n'a donc pas dû engager un bras de fer avec les mâles, fort dominants, de l'Assemblée et du Sénat : pour mémoire, 235 femmes contre 687 hommes. Même les députés UMP (27 femmes, 194 hommes), il est vrai trop affairés aux casseroles, se sont abstenus. L'inoubliable député Le Ray, qui imita le cri de la poule le 8 octobre 2013 lors de l'intervention d'une collègue, n'a même pas caqueté. L'égalité est en marche.
 
Michel Rouger  



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires