Le billet

21/06/2012

Et maintenant Rio+40



Quand on pense à l'empreinte carbone de tous ces aéronefs atterrissant du monde entier pour un Sommet tombé si bas !... Rio+20 s'inscrira dans l'Histoire des Nations Unies parmi les rendez-vus les plus inutiles. Le « machin », comme ironisait de Gaulle à Nantes en 1960, n'en a pourtant pas manqué et il va sûrement en créer d'autres : vive Rio+40...  Preuve est ainsi encore faite que l'ONU, qui n'a jamais mis fin à une guerre, ne saura pas davantage éloigner les menaces environnementales qui pèsent sur la Planète. D'autant moins que la grande maison onusienne s'est laissée envahir - principal constat à Rio - par l'« économie verte » des puissances industrielles et financières. Certes, la mobilisation de la société civile, du « Sommet des Peuples » aux multiples micro-initiatives locales, a été à la hauteur de l'incurie diplomatique. Mais il lui reste à la vaincre.

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires