Le billet

18/09/2014

Élevage



Les ouvrières « illettrées » de l'abattoir Gad auront intelligemment pardonné  sa gaffe à ce jeune ballot d'Emmanuel Macron contraint, tout piteux, de s'excuser. Mais que voulez-vous ? Un élevage hors-sol ne peut que produire un ministre mal élevé. Enfermés dès poussins d'un jour, les jeunes politiciens modernes sont nourris d'équations, statistiques, et autres brouets pour as de la comprenette, puis restent abrités à l'ombre de hauts murs : Grandes Écoles, Haute Administration, Haute Finance. Ils ne peuvent donc être lâchés soudain sans péril à l'air libre, ministres. Il conviendrait de prévoir un sas. Les laisser s'approcher lentement de la vraie vie. Découvrir que la politique n'est pas affaire de chiffres mais de citoyens. Affronter la basse-cour électorale. Souffrir. Comme souffrent les gens.
 
Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires