Le billet

29/04/2018

Écrivez



A-t-on saisi toute la puissance des quatre circulaires et du guide de 130 pages en date du 26 avril réglementant les faits et gestes des professeurs des écoles devant leur classe ? Il y a là une vision et de droite et de gauche et en arrière et en arrière que l'on n'attendait plus. L'idée du maître infantilisé pour être à la portée des enfants est une valeur forte remontant aux pères de l'instruction républicaine et jacobine eux-mêmes inspirés par le magistère catholique. Bien que vivante et faisant toujours la réussite de l'école à la française, il convenait de la revivifier et avec elle l'autorité abîmée depuis mai 68. Cette autorité, le ministre Blanquer l'a lui-même d'ailleurs respectée en transcrivant sur son cahier du jour les instructions du Président dont les pensées apparaîtront désormais chaque matin au tableau. Prenez vos cahiers et écrivez : « Il faut encourager les initiatives. »

Michel Rouger

2018_05_03_ecrivez.mp3 2018 05 03 Ecrivez.mp3  (1.48 Mo)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires