Le billet

Écrivez


29/04/2018




A-t-on saisi toute la puissance des quatre circulaires et du guide de 130 pages en date du 26 avril réglementant les faits et gestes des professeurs des écoles devant leur classe ? Il y a là une vision et de droite et de gauche et en arrière et en arrière que l'on n'attendait plus. L'idée du maître infantilisé pour être à la portée des enfants est une valeur forte remontant aux pères de l'instruction républicaine et jacobine eux-mêmes inspirés par le magistère catholique. Bien que vivante et faisant toujours la réussite de l'école à la française, il convenait de la revivifier et avec elle l'autorité abîmée depuis mai 68. Cette autorité, le ministre Blanquer l'a lui-même d'ailleurs respectée en transcrivant sur son cahier du jour les instructions du Président dont les pensées apparaîtront désormais chaque matin au tableau. Prenez vos cahiers et écrivez : « Il faut encourager les initiatives. »

Michel Rouger

2018_05_03_ecrivez.mp3 2018 05 03 Ecrivez.mp3  (1.48 Mo)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Dingue - 15/06/2018

Handicap - 06/06/2018

​Escalades - 31/05/2018

Niche - 25/05/2018

Les résistants - 17/05/2018

​La brute - 10/05/2018

​Bibi le bourreau - 26/04/2018

​Coucou - 11/04/2018

​Brexit breizh - 22/03/2018

Une farce tragique - 15/03/2018

Esclaves - 08/03/2018

​L'inconnu express - 28/02/2018

​Non - 22/02/2018

​Chers ghettos - 15/02/2018

​A la noix - 08/02/2018

​Président Et-Et - 25/01/2018

L'automobiliste - 11/01/2018

​On y croit - 04/01/2018

8 - 20/12/2017

​Lire - 06/12/2017

1 2 3 4 5 » ... 15


Le billet de la semaine

Dingue

« On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s’en sortent pas ! », a pesté mardi Emmanuel Macron dans une vidéo diffusée par l'Elysée le montrant en réunion de travail. Comment c'est qu'il cause, maintenant, not'Jupiter ? La vidéo ne dit pas tout. « On ne mettra pas un radis de plus, aurait-il ajouté, on a déjà lâché un pognon de dingue aux riches pour des clous, pas question de pisser encore dans un violon... » Etc. Etc. Que retenir surtout de cette scène  ? On ne sait pas par quel magie le Président va améliorer le sort des pauvres sans dépenser plus alors que 30 à 50 % des aides ne sont pas utilisées par ceux qui y ont droit. Mais le message est ailleurs. Voyez comme le Président est simple, il parle mal, il ne peut pas être le "président des riches". Le bas peuple y sera-t-il sensible ? Pas sûr. La com' est un truc de dingue. Et qui coûte un peu trop de pognon. 

Michel Rouger

15/06/2018

Nono










Newsletter