Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
30/10/2014

Deuil



Dans le Tarn, pour abreuver une poignée de producteurs de maïs assoiffés de rendements et malgré une tonne d'expertises négatives, une arme policière a tué un jeune opposant de 21 ans. Dans la Somme, pour engraisser le patron d'une ferme-usine de 1 000 vaches, des syndicalistes paysans ont été pourchassés et condamnés. Tout est dit. Reste un instant de silence pour la mort de Rémi Fraisse, de l'agriculture humaine et des valeurs supposées d'un chef de gouvernement et de quelques barons socialistes. 

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Chaud - 10/05/2022

Risques - 05/05/2022

Re-calculs - 27/04/2022

50,5% - 13/04/2022

Théâtre - 06/04/2022

Le blé - 30/03/2022

Utile or not Utile - 22/03/2022

​Nos valeurs - 16/03/2022

2 euros - 10/03/2022

Sarajevo – Kiev - 03/03/2022

Com’ miracle - 24/02/2022

Trahir - 15/02/2022

En bref - 10/02/2022

La sonde - 01/02/2022

Le quartier - 26/01/2022

Soldes - 20/01/2022

Le cochon - 13/01/2022

Merdique - 06/01/2022

Le trompettiste - 16/12/2021

Une tuerie - 09/12/2021

1 2 3 4 5 » ... 25

Nono | Le billet | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires | Nos lectrices et lecteurs publient