30/10/2014

Deuil



Dans le Tarn, pour abreuver une poignée de producteurs de maïs assoiffés de rendements et malgré une tonne d'expertises négatives, une arme policière a tué un jeune opposant de 21 ans. Dans la Somme, pour engraisser le patron d'une ferme-usine de 1 000 vaches, des syndicalistes paysans ont été pourchassés et condamnés. Tout est dit. Reste un instant de silence pour la mort de Rémi Fraisse, de l'agriculture humaine et des valeurs supposées d'un chef de gouvernement et de quelques barons socialistes. 

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

​Hommage impérial


C’est la semaine de Napoléon, soit. Mais difficile ici de  peser les exploits et les égarements du brillant fiston de Charles Bonaparte et Letizia Ramolino. Difficile aussi de  répondre à la question : puisque derechef « nous sommes en guerre », comme a dit l’actuel chef de l’État, qu’aurait fait la Grande Armée sans masque puis sans vaccin sinon de battre encore en retraite ? Rendons donc plutôt hommage aux grognards, voltigeurs, fusiliers, grenadiers… aux 680 000 soldats partis se geler puis agoniser en Russie bernés par la propagande bonapartiste ou partis risquer leur vie pour nourrir leur famille. Ce qui en fait des héros éternellement contemporains. 

Michel Rouger
210506_hommage_imperial.mp3 210506 hommage impérial.mp3  (809.92 Ko)


06/05/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires