Le billet

Debout !


07/12/2015




Mais quand vont-ils se réveiller ? Bien qu'avertis du succès assuré de l'extrême-droite aux régionales, 22,4 millions d'électeurs ont encore déserté dimanche. Même en soustrayant les étourdis qui se reprendront au second tour, un Français sur deux, en gros, fait ainsi le jeu du Front National. Dans cette foule sans voix, il est de réels complices du FN mais la plupart des abstentionnistes ne le sont pas. Ils se laissent engloutir par leurs soucis quotidiens ou leurs projets personnels, ou allèguent l'incurie des politiques pour justifier leur propre reniement, ou se laissent abrutir par la société de consommation et l'hyper capitalisme qui flattent l'individu et tuent le citoyen. Résultat : le FN peut pavoiser avec 13,5% des voix du pays. Marine Le Pen peut devenir présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie même si près de 80 % des gens n'ont pas voté pour elle. Si cette moitié de France ne se réveille pas, le pire devient possible. 

Michel Rouger





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Etiquettes - 23/01/2020

La peine au travail - 16/01/2020

Violence d’État - 09/01/2020

​Les vœux - 19/12/2019

​Aux Actualités - 12/12/2019

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

Etiquettes

Dans deux mois, nous aurons donc notre maire et son conseil municipal. Et aussi, sur les écrans et les journaux, une belle carte de France allant du bleu marine de l’extrême-droite au rouge vif de l’extrême-gauche. Le ministère de l’Intérieur est en train de poser ses étiquettes de couleur sur les listes. Beau travail d’épicier. De 17 étiquettes aux dernières municipales, nous passons à 22. On se demande bien pourquoi des citoyens ne vont pas encore trouver de bulletin à leur convenance. En réalité, l’épicier est en train de traficoter. Et que je te supprime les étiquettes dans les communes de moins de 9 000 habitants : voilà un tiers de la carte électorale sans couleur. Et que je t’invente une étiquette DVC (divers centre) destinée à accueillir les listes pourtant de gauche ou de droite mais soutenues par En Marche faute de pouvoir présenter des candidats. Mais que cherche donc à cacher le parti du Président ? 

Michel Rouger

23/01/2020

Nono

Newsletter