Le billet

Debout !


07/12/2015




Mais quand vont-ils se réveiller ? Bien qu'avertis du succès assuré de l'extrême-droite aux régionales, 22,4 millions d'électeurs ont encore déserté dimanche. Même en soustrayant les étourdis qui se reprendront au second tour, un Français sur deux, en gros, fait ainsi le jeu du Front National. Dans cette foule sans voix, il est de réels complices du FN mais la plupart des abstentionnistes ne le sont pas. Ils se laissent engloutir par leurs soucis quotidiens ou leurs projets personnels, ou allèguent l'incurie des politiques pour justifier leur propre reniement, ou se laissent abrutir par la société de consommation et l'hyper capitalisme qui flattent l'individu et tuent le citoyen. Résultat : le FN peut pavoiser avec 13,5% des voix du pays. Marine Le Pen peut devenir présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie même si près de 80 % des gens n'ont pas voté pour elle. Si cette moitié de France ne se réveille pas, le pire devient possible. 

Michel Rouger





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Aux Actualités - 12/12/2019

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​Aux Actualités

En ce jeudi 12 décembre, un sale temps frappe en rafales les fenêtres du monde. Au Royaume Uni, un Premier ministre menteur tente un coup de force électoral pour sortir son pays de l'Europe. En France, un gouvernement technocratique ose un coup de force social pour imposer un système de retraite injuste. A Madrid, la 25e Conférence sur le climat boucle demain par un nouvel échec la décennie la plus chaude de l'Histoire. Au Sahel, le Niger enterre soixante-et-onze soldats tués par des centaines d'assaillants djihadistes. En Algérie, les militaires organisent aussi ce jeudi une farce électorale pour continuer à confisquer le pays. Et puis une incroyable éclaircie. Toujours revenue depuis dix mois. Un grand mouvement pacifique qui secoue le pouvoir fossilisé algérien et bouscule les idées reçues. Le hirak continuera demain et ce n'est pas fini, là-bas, ici, partout.

Michel Rouger

12/12/2019

Nono

Newsletter