Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
17/07/2014

Dans la nuit, une musique...



Gaza. Encore. Comme en 2012, 2009, 2006... Et pour l'éternité, semble-t-il, aux yeux des autorités israéliennes qui tuent, blessent, éventrent quatre petits footballeurs. Qui, dès que les pseudo résistants du Hamas assassinent, noient sous les bombes le peuple qu'ils ont enfermé. Soutenus, derrière les apparences, par le laisser-faire cynique de leurs alliés respectifs, y compris d'Obama ou Hollande, les deux bourreaux sont objectivement alliés. Unis à la vie - leur survie - à la mort - celle des autres. Leur cerveau est de plomb, du plomb de leurs canons, otage de leur machine de guerre. Pourtant, dans cette nuit noire où s'enfonce l'âme des deux peuples, parviennent toujours à luire les minuscules flambeaux de citoyens anonymes, des gestes d'un vivre ensemble possible, des mots, la musique des jeunes rappeurs de Jaffa. Nous les retrouvons ici trois ans plus tard et leur rêve a grandi. Puissance de la vie.
 
 
Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Y’a un hic - 19/05/2022

​Chaud - 10/05/2022

Risques - 05/05/2022

Re-calculs - 27/04/2022

50,5% - 13/04/2022

Théâtre - 06/04/2022

Le blé - 30/03/2022

Utile or not Utile - 22/03/2022

​Nos valeurs - 16/03/2022

2 euros - 10/03/2022

Sarajevo – Kiev - 03/03/2022

Com’ miracle - 24/02/2022

Trahir - 15/02/2022

En bref - 10/02/2022

La sonde - 01/02/2022

Le quartier - 26/01/2022

Soldes - 20/01/2022

Le cochon - 13/01/2022

Merdique - 06/01/2022

Le trompettiste - 16/12/2021

1 2 3 4 5 » ... 25

Nono | Le billet | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires | Nos lectrices et lecteurs publient