Dans la marmite du Bar'Zouges

Texte : Michel Rouger. Photos Bar'Zouges et Marie-Anne Divet


30/09/2019

Ce Qui Nous Lie. Tout est dit dans le nom de l'association qui anime depuis six ans le Bar'Zouges, à Bazouges-sous-Hédé, au nord de Rennes. L'existence de ce bar associatif, où des tas d'initiatives et de rencontres mijotent, n'est pas étrangère à la création d'un éco-lotissement pionnier. Dans la vitalité des bourgs ruraux, tout fait lien.




bar__zouges.mp3 Bar'Zouges.mp3  (7.16 Mo)


Dans la marmite du Bar'Zouges
Nous sommes jeudi, en fin d'après-midi. D'habitude, François ne chôme pas au comptoir du Bar'Zouges; Ce soir, personne. Et pour cause : ils - et elles- sont tous partis à côté, dans la salle du Mille-Club, se lier autour d'un apéro avec les commerçants du marché. Lesquels, tout à l'heure, ont été accueillis pour une nouvelle saison, par la chorale historique de Bazouges : "le Choeur des Villages".

Comment résumer ce qui se passe ici  ? « C'est une marmite, raconte François, il y a une énergie assez particulière...»  Une première précision : « Ça fonctionne à l'énergie bénévole. » Celle d'une centaine d'adhérents dont vingt à trente très actifs entourés d'un réseau de 250 à 300 habitués...

Un bel exemple de cette énergie est la salle de 60 m2, aménagée tout à côté grâce à des fonds de l'Europe, de la commune et une souscription, mais surtout quelque 1 500 heures de bénévolat. Ce Qui nous Lie affiche une belle vitalité... peut-être parce qu'elle n'a pas de président mais quatre co-présidents animateurs des commissions. 

Dans la marmite du Bar'Zouges

Café Qui Joue, Café Qui Voyage... Un foyer de rencontres et de culture

En tous cas, il t a de quoi mettre de la vie dans le bourg rural et sur l'ensemble de la commune Hédé-Bazouges, 2 500 habitants, malgré les 3,5 km qui séparent les deux localités fusionnées en 2008.

Le temps fort, c'est le jeudi. On vient au Bar'Zouges pour le bar mais aussi le Qi Qong, les ateliers de conversation anglais et allemand. ou encore pour passer une soirée, en groupe, gratuitement et, si on le souhaite, jusqu'à pas d'heure. Il faut ouvrir le Bar'Zouges d'autres soirs dans la semaine car les activités poussent.  Neuf cette année dont quatre nouvelles :  du chant avec le  chœur Battements d'elles, de l'informatique, des arts plastiques intergénérationnels, de la couture, de la gym, un atelier d'écriture... Quant au dimanche, on peut venir par exemple au Café Qui Joue, des jeux de société pour petits et grands avec la ludothèque associative de Tinténiac « Au Bois des Ludes.

Café Qui Joue... Mais aussi, à divers moments, Café Qui Voyage, Café Qui goûte ou en hiver le festival Ce Qui Nous Rit... Le Bar'Zouges multiplie les initiatives d'appellation bar'zougeaise. C'est un lieu d'imagination et donc, à côté de la rencontre, un lieu de culture. Une culture multicolore et engagée valorisant les artistes locaux et les thèmes majeurs de notre époque : un jour un forum sur l'Habitat léger", un autre un ciné-débat sur "Les nouveaux paysans".  Quelques exemples d'un programme dont on saisit toute la richesse sur le blog et la page Facebook.

Des "Barzbeuqs" et autres fêtes pour éviter l'entre-soi

Par la voix de François et de Louis qui l'a rejoint, l'association exprime cependant une préoccupation : la crainte de l'"entre-soi". « C'est à l'ordre du jour en permanence », dit François. Pas facile de mêler les milieux sociaux qui fonctionnent avec leurs codes. Beaucoup d'adhérents sont des rurbains attirés notamment par l'esprit régnant ici depuis la création de l'éco-lotissement "Les Courtils"  il y a quinze ans et qui bien grandi depuis.  

Alors, entre autres évènements fédérateurs, sont nés les "Barzbeuqs" organisés chaque jeudi de juillet et août et qui attirent jusqu'à 200 personnes (dont les vacanciers...) Un autre produit attire rurbains et ruraux, riches et pauvres, jeunes et vieux, hommes et maintenant femmes :  : la bière. "La P'tite Chope", organisée avec atelier de brassage et concours de brasseurs, a réuni il y a quatre ans plus de cinq-cents personnes. A succédé en 2016 puis 2018 la "Fête des bières du coin". Il n'en manque pas autour du Bar'Zouges : voir le collectif rennais CRAB. Et en Bretagne : quelque 130 sur les cinq départements si l'on se réfère à ce site.

Un terreau

D'autres actions sont venus récemment combattre le risque d'entre-soi. L'Etonnant Voyage qui a conduit début juin migrants, précaires et militants de Rennes à Saint-Malo, a fait étape au Bar'Zouges. Une soirée, une nuit et un petit matin extraordinaires. Cela a aussi permis de créer des liens avec la communauté Emmaüs de Hédé. Et des jeunes se sont impliqués, souligne encore François qui ajoute :  « Vingt-cinq migrants sont logés dans l'ancienne gendarmerie : c'est à nous de prendre contact. »

Ce nous est vaste. Tout ici naît d'en bas. L'esprit de l'association, résume Louis, c'est de dire aux gens : « Vous êtes la graine, nous sommes le terreau. »