Le billet

D'office


05/06/2013




Vous êtes raplaplas ? Gare à vous ! Vous risquez l'injonction « Direct l'HP ! » Un rapport vient de révéler que le nombre d'hospitalisations psychiatriques sans l'accord de l'intéressé a connu une hausse jamais vue de 44 % en cinq ans : 43 957 en 2006, 63 345 en 2011. Les chambres d'isolement se sont aussi multipliées. Voilà qui redouble nos angoisses. Pas question bien sûr ici de prendre parti dans les folles controverses entre psys, leurs écoles et leurs chapelles, même si les accros de la camisole chimique ajoutent à nos troubles. Simplement, qu'est-ce qui cloche, docteur ? On s'en doute un peu. Le fonctionnement actuel de la société engendre de grandes souffrances mentales. Raboter les libertés est également assez en vogue. En fait, en France désormais, comme dans bien des pays, l'hôpital psy et la prison se remplissent au rythme des ravages d'une société fort anormale, remplissent un peu le même office.
 
Michel Rouger





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

​Tweetons un peu - 04/04/2019

Saintes chapelles - 21/03/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​Notre carte

L'autre mardi, dans un grand élan républicain, des députés ont cherché à supprimer notre carte d'électeur. Pas nécessaire. A jeter. Heureusement, le gouvernement pour l'instant, s'y oppose. Les députés ont dû aller reprendre dans leur poubelle le petit carton qui symbolise le long combat pour le droit de vote, dans le sang parfois, ici, partout. Qui rappelle, quand tant de citoyens boudent les urnes, que "Voter est un droit, c'est aussi un devoir civique". S'ils veulent faire des économies, les députés en trouveront bien davantage en rabotant le budget des distinctions honorifiques déshonorées par trop de copains, gredins ou dictateurs. Et puis, s'attaquer à notre carte d'électeur à quatre mois des municipales, franchement, ils ont perdu la carte ou quoi, comme aurait dit ma grand-mère qui a attendu d'avoir 50 ans pour pouvoir voter. 

Michel Rouger

21/11/2019

Nono

Newsletter