02/09/2021

Covid : des jeunes de banlieues noyées par une pluie d'amendes



C'est une enquête publiée en juillet sur le Bondy Blog, en lien avec Mediapart, et qui concerne une fois de plus les relations entre la police et les jeunes des banlieues. De nombreux jeunes se retrouvent aujourd'hui surendettés, au risque d'entraver un peu plus leur insertion, à cause des salves d'amendes liées au respect du port du masque et du couvre-feu. 

Des jeunes, accuse l'enquête, ont reçu des amendes à leur domicile sans même avoir croisé la police : "Ils connaissent nos noms, nos adresses, et on reçoit les amendes directement chez nous." Ces amendes, que l'on ne peut pas contester juridiquement, aggravent aussi la situation des parents, qui finalement ont dû les payer.   

Et le "harcèlement" risque de continuer aujourd'hui avec un autre levier : l'instauration par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin d'une amende de 135 euros pour les guetteurs alertant les trafiquants de drogue de l'arrivée de la police. "Guetteur, qu’est ce que ça veut dire ? ", demande l'avocate Alice Achache."C’est juste traîner dehors. On donne un pouvoir aux services de police extrêmement important. S’ils ont un jeune dans le viseur, c’est des amendes à tout va. Ça va enchaîner sur cette mesure."



 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 18