Le billet

22/08/2015

Country



L'été s'achève. Un bel été de spectacles. A quelques exceptions près, les fêtes country par exemple. La musique, oui. Le mythe, non. Franchement, ces gens en bottes, stetson et bandana, faut être un peu à l'ouest, non ? Remâcher une jeunesse éduquée à la supériorité de l'homme blanc ! Au Texas, le chapeau va bien aux Bush. En France, on ne voit guère que les Le Pen, père et fille, qui, lorsqu'ils ne se tirent pas dessus, partent avec leurs affidés combattre l'Indien.  Aujourd'hui, l'Africain, l'Arabe, l'Afghan, qui affronte les mers et les déserts, les bandits et les racistes, défie la mort, marche vers l'ouest, au plus loin, tout au bout de l'Europe, en rêvant de se construire une vie avec un marteau et des planches, se glisse dans le convoi de chariots, cherche celui qui lui fera traverser le détroit de Calais. L'aventurier véritable de notre temps.

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires