Le billet

01/10/2020

Couché ! Pas bouger



Si les Français aiment tant caresser leur chihuahua, shih tzu et autre ami poilu, c'est peut-être parce qu'ils partagent désormais la même condition : celle d'être tenus en laisse. Les GAFAM les baladent et les feront bientôt courir avec la 5 G pendant que l'État, lui, les saisit de plus en plus souvent au collet. Personne n'a oublié ces cinquante-cinq jours d'insolites promenades du printemps où le citoyen devait pissoter son territoire sur un kilomètre de rayon guetté par des sentinelles promptes à le renvoyer à la niche. Ça continue. Cette fois, des mesures contre la liberté d'informer révoltent les journalistes. Officiellemet pour le bien être de l'animal menacé de Covid, en réalité parce que sévir est le privilège exquis de l'Autorité, l'État ne cesse de glisser des mesures  d'urgences dans le droit commun. Amnesty cette semaine lance une pétition pour défendre le droit de manifester. Dans son classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontière a rétrogradé cette année la France d'Emmanuel Macron à la 34° place. La laisse est de plus en plus courte. Pas dit qu'elle ne va pas finir par casser. 

Michel Rouger
vocal_005_2.mp3 Vocal 005.mp3  (615.7 Ko)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

1 2 3 4 5 » ... 22






Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires