Le billet

01/10/2020

Couché ! Pas bouger



Si les Français aiment tant caresser leur chihuahua, shih tzu et autre ami poilu, c'est peut-être parce qu'ils partagent désormais la même condition : celle d'être tenus en laisse. Les GAFAM les baladent et les feront bientôt courir avec la 5 G pendant que l'État, lui, les saisit de plus en plus souvent au collet. Personne n'a oublié ces cinquante-cinq jours d'insolites promenades du printemps où le citoyen devait pissoter son territoire sur un kilomètre de rayon guetté par des sentinelles promptes à le renvoyer à la niche. Ça continue. Cette fois, des mesures contre la liberté d'informer révoltent les journalistes. Officiellemet pour le bien être de l'animal menacé de Covid, en réalité parce que sévir est le privilège exquis de l'Autorité, l'État ne cesse de glisser des mesures  d'urgences dans le droit commun. Amnesty cette semaine lance une pétition pour défendre le droit de manifester. Dans son classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontière a rétrogradé cette année la France d'Emmanuel Macron à la 34° place. La laisse est de plus en plus courte. Pas dit qu'elle ne va pas finir par casser. 

Michel Rouger
vocal_005_2.mp3 Vocal 005.mp3  (615.7 Ko)



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Séparatisme


Séparez les ! Avec le projet de loi contre le séparatisme arrivé lundi devant les députés, le pays de la laïcité est reparti depuis l'automne dans une guerre des religions, son démon favori, sachant que le camp ultra-laïque a lui aussi ses dogmes, ses clercs et ses inquisiteurs. C'est surtout lui qui exhale chaque semaine un peu plus une désagréable odeur d'intolérance, celle qui nourrit les extrémismes que l'on prétend combattre, cette fois l'islamisme radical. Certaines attaques rappellent les vieilles outrances. Le ministre Blanquer accuse les universités d'islamo-gauchisme comme Clémenceau traitait Briand et Jaurès de « socialos-papalins ». Heureusement, en 1905, les deux grands négociateurs et pacificateurs ont gagné la bataille, celle de la liberté. Pas facile d'être à leur hauteur, plus simple de rester à celle d'un Sarkozy. 

Michel Rouger
separatisme.mp3 Séparatisme.mp3  (1.45 Mo)


19/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires