02/05/2013

Claude, travailleur au noir



En s'apercevant que ses paiements en liquide avaient été découverts, Claude Guéant aurait dû se liquéfier. Pas du tout ! Droit comme un Cahuzac ! Ce liquide n'a en rien alimenté la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy, a-t-il assuré dans un flot d'interviews. Simplement, il a reçu pour son travail des primes en liquide comme en touchaient alors « des milliers de fonctionnaires ». Une défense, pour dire vrai, assez flottante. Claude Guéant est « un voleur ou un menteur », a lancé sa camarade de l'UMP Roselyne Bachelot. Quoi qu'il en soit, grâce à lui, le 1er mai aura été cette année la Fête du Travail au noir. Voilà un ancien ministre qui  se blanchit en invoquant la fraude au fisc et à la Sécurité sociale. À trop pourchasser le sans-papier ouvrier au noir, l'ex- premier flic de France a fini par l'imiter. On peut appeler ça le syndrôme de Claude. 

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

​Hommage impérial


C’est la semaine de Napoléon, soit. Mais difficile ici de  peser les exploits et les égarements du brillant fiston de Charles Bonaparte et Letizia Ramolino. Difficile aussi de  répondre à la question : puisque derechef « nous sommes en guerre », comme a dit l’actuel chef de l’État, qu’aurait fait la Grande Armée sans masque puis sans vaccin sinon de battre encore en retraite ? Rendons donc plutôt hommage aux grognards, voltigeurs, fusiliers, grenadiers… aux 680 000 soldats partis se geler puis agoniser en Russie bernés par la propagande bonapartiste ou partis risquer leur vie pour nourrir leur famille. Ce qui en fait des héros éternellement contemporains. 

Michel Rouger
210506_hommage_imperial.mp3 210506 hommage impérial.mp3  (809.92 Ko)


06/05/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires