Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chocolat

17/02/2021

Les grandes multinationales du cacao gâchent notre gourmandise. Chaque fois que l’on savoure une mousse, un moelleux, un fondant ou un simple morceau de chocolat, il y a fort à craindre que l’on croque dans l’un des scandales les plus tenaces : le travail des enfants. Le 12 février, des avocats américains ont de nouveau porté plainte, cette fois au nom de huit anciens enfants esclaves maliens exploités en Côte d’Ivoire, le premier producteur mondial. Mais le cynisme des Nestlé, Cargill et complices n’a d’égal que l’ampleur de cet esclavage moderne qui touche 1,5 million d’enfants dans les plantations du monde. Ils combattent depuis quinze ans une précédente plainte devant la justice américaine. En 2001, ils avaient promis d’éradiquer l’­exploitation des enfants dans les quatre ans : ils parlent aujourd’hui de 2025… La pauvreté des populations est bien sûr leur meilleure alliée, celle que combattent au contraire les coopératives du commerce équitable. Autant choisir ce chocolat. Il est moins amer.

Michel Rouger
chocolat.mp3 Chocolat.mp3  (1.66 Mo)




1.Posté par LE HERISSE le 20/02/2021 09:14
Félicitations pour ce message qui dénonce cette situation contre laquelle se bat l'association "Cacao pour la Paix" déjà présentée dans UBUNTU et que je reprends dans le prochain numéro en citant ton message.

Nouveau commentaire :

Le billet | Nono | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires