Le billet

Choc


08/11/2012




Voilà donc le "choc de compétitivité", version Hollande - Ayrault. Le choc est un peu mollasson : 6% de baisse des charges étalés sur trois ans, ce n'est pas le Grand Soir. Mais 20 milliards quand même. Et rendre le financement de la solidarité - assurances chômage, santé et vieillesse - un peu plus solidaire, est une urgence depuis que le travail manque. Malheureusement, entre de très bonnes mesures par ailleurs, ce choc de solidarité est lui-même fort limité. Reprendre une partie de l'argent dans la poche du salarié en taxant ses achats n'est même pas du tout social : la TVA sarkozyste choquait d'ailleurs le candidat Hollande. Soyons justes : ce sont plutôt les rentiers et autres fortunés qui dépensent et vont donc payer ; les salariés et les chômeurs consomment de moins en moins.

Michel Rouger
 
 
 
 





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

​Tweetons un peu - 04/04/2019

Saintes chapelles - 21/03/2019

​Hécatombes - 14/03/2019

J - 7 - 07/03/2019

​Algérie, suites - 28/02/2019

Déraciner la haine - 20/02/2019

​« Liberté ! » - 06/02/2019

​Patrons en lutte - 30/01/2019

L'espoir, enfin - 25/01/2019

​2018, la révolte - 13/12/2018

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono

Newsletter