Le billet

10/02/2021

Chaud-froid



Il neige enfin. Nous avons à peine quitté l’année la plus chaude de l’Histoire, du moins de mémoire de météorologue, et voilà que l’on retrouve, après des hivers trop doux, le plaisir de l’emmitouflage. Sommes-nous donc condamnés à vivre dans un climat d’incertitudes ? Déjà, sur le sujet brûlant de la pandémie, on ne sait plus à quel augure se fier : le matin, le vaccin va nous sauver, le soir le variant va nous dévorer. Sur le climat lui-même, nous avons à la tête du pays des champions du chaud-froid qui embrouillent les esprits. Au début de l’été dernier, le Président avait promis de reprendre "sans filtre" les propositions des cent-cinquante citoyens de la Convention Climat. A voir le projet de loi présenté ce 10 février en Conseil des ministres, leur travail a subi un violent coup de dégauchisseuse. Ils ne sont pas contents et ils ont raison : ce n’est pas parce qu’il neige qu’il faut enfouir la tête sous le bonnet pour ne pas voir l’état du ciel.  

Michel Rouger
chaud_froid.mp3 Chaud froid.mp3  (1.44 Mo)



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires