Le billet

11/06/2015

But ! (suite)



Dans l'avion l'emmenant vers Berlin pour la finale de la Ligue des champions, Manuel Valls était-il accompagné de Tapie et Balkany, deux experts utiles à la Fifa ainsi que suggéré déjà ici  ? Tout n'a pas été dit dans cette affaire. Il restait en effet des places dans le Falcon de l'Armée de l'air à côté des enfants Valls. En outre, le fan de Barcelone serait surtout venu discuter avec les autorités du foot, a argumenté François Hollande, le président de club, dans la belle langue de bois des footballeurs. La seule vérité, c'est que Manuel Valls a dévissé dans ses 18 m et marqué un but magistral contre son camp, s'attirant des sifflets rigolards chez les spectateurs de droite et un silence de plomb chez les supporters de gauche. Surtout dans les tribunes populaires qui se vident match après match pendant que se remplit celle des ultras. 

Michel Rouger


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires