Le billet

11/06/2015

But ! (suite)



Dans l'avion l'emmenant vers Berlin pour la finale de la Ligue des champions, Manuel Valls était-il accompagné de Tapie et Balkany, deux experts utiles à la Fifa ainsi que suggéré déjà ici  ? Tout n'a pas été dit dans cette affaire. Il restait en effet des places dans le Falcon de l'Armée de l'air à côté des enfants Valls. En outre, le fan de Barcelone serait surtout venu discuter avec les autorités du foot, a argumenté François Hollande, le président de club, dans la belle langue de bois des footballeurs. La seule vérité, c'est que Manuel Valls a dévissé dans ses 18 m et marqué un but magistral contre son camp, s'attirant des sifflets rigolards chez les spectateurs de droite et un silence de plomb chez les supporters de gauche. Surtout dans les tribunes populaires qui se vident match après match pendant que se remplit celle des ultras. 

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires