12/02/2015

Auto-école



Encore calé : marche arrière, vite ! Ainsi va la fameuse loi Macron, zigzaguant entre les notaires énervés ou les pilotes d'auto-écoles qui embouteillent nos rocades et nos périph'. Dans quel état arrivera la loi sur « la croissance et l'activité » de la maison Matignon-Élysée ? En tout cas, le ministre novice semble prendre du plaisir au volant de son engin lancé tel un convoi exceptionnel sur une route de montagne. Audacieux de faire des facteurs, qui sont d'abord des as du vélo, des experts de la conduite auto ! Il lui faut apprendre. Le pilotage ministériel ne s'acquiert pas en 20 heures mais sur le tas, en autoformation. C'est le côté autodidacte, autoécole de la gouvernance. Parfois, ça prend d'ailleurs beaucoup de temps : pour la plupart des examinateurs, le Président n'a obtenu son permis de piloter le pays que le mois dernier, après deux ans et demi de conduite hésitante, déroutante.

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Non, Chef - 01/07/2021

​La panne - 24/06/2021

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

1 2 3 4 5 » ... 24