Le billet

12/02/2015

Auto-école



Encore calé : marche arrière, vite ! Ainsi va la fameuse loi Macron, zigzaguant entre les notaires énervés ou les pilotes d'auto-écoles qui embouteillent nos rocades et nos périph'. Dans quel état arrivera la loi sur « la croissance et l'activité » de la maison Matignon-Élysée ? En tout cas, le ministre novice semble prendre du plaisir au volant de son engin lancé tel un convoi exceptionnel sur une route de montagne. Audacieux de faire des facteurs, qui sont d'abord des as du vélo, des experts de la conduite auto ! Il lui faut apprendre. Le pilotage ministériel ne s'acquiert pas en 20 heures mais sur le tas, en autoformation. C'est le côté autodidacte, autoécole de la gouvernance. Parfois, ça prend d'ailleurs beaucoup de temps : pour la plupart des examinateurs, le Président n'a obtenu son permis de piloter le pays que le mois dernier, après deux ans et demi de conduite hésitante, déroutante.

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger

14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires