Vu, Lu, Entendu...

30/04/2019

«Au cœur de la Palestine», un film, un débat


Le film sur un voyage en Palestine projeté à la Maison de Quartier de Villejean, à Rennes, a permis un débat riche en informations.



Jérusalem, une scène de la vie quotidienne sur l'esplanade des mosquées
Jérusalem, une scène de la vie quotidienne sur l'esplanade des mosquées

« Au cœur de la Palestine», le montage audio-visuel de Marie-Paule Rescan, montre sans détour les réalités du pays : les paysages, les monuments, des villes comme Hébron ou Jérusalem, et la vie quotidienne des Palestiniens. Les problèmes rencontrés au jour le jour sont innombrables : points de contrôles (check point) quotidiens pour aller travailler, perturbations ou destruction des récoltes de raisin ou d'olives, cohabitation difficile avec les colons...
 

La projection et la discussion, organisées par ABM Rennes (1) vendredi 26 avril, ont montré les difficultés à vivre dans un pays occupé. L'échange a été riche avec la réalisatrice, avec Moulay Hamid de l'association France Palestine Solidarité (2) et Daniel Lévyne de l'Union Juive Française pour la Paix (3). Les violations des résolutions de l'Organisation des Nations Unies  constituent la source de plusieurs problèmes : implantation de colonies dans les territoires occupés, construction du mur empiétant sur les territoires occupés… 
 

Que faire ?
 

"Que pouvons nous faire ?" interroge une participante. D'abord s'informer, proposent Hamid Moulay et Daniel Lévyne. La projection et le débat de ce jour y contribuent. Même si de grands médias sont frileux sur le sujet, quelques uns le traitent (Médiapart, Le Monde Diplomatique., Ouest-France...). Mais surtout, aller voir sur place permet de se rendre compte de la réalité. Attention au choix de l'agence de voyage ou de l'hébergement : certains soutiennent les colonies israéliennes illégales. Par ailleurs, pour découvrir le pays , l'association France Palestine Solidarité de Rennes organise régulièrement un voyage à l'occasion de la cueillette des olives.
 

 L'Union Européenne et la France ont une part de responsabilité dans cette situation, souligne Hamid Moulay. De nombreux traités unissent L'UE et Israël, mais l'Europe ne pousse pas l’État hébreu à respecter le droit international, concernant, en particulier, l'occupation de territoires. Une campagne de boycott des produits israéliens (BDS) lancé par de nombreuses associations cible l'économie du pays. 

Jean-François Bourblanc
 

  1. Aventure du Bout du Monde est une association de voyageurs « Tolérance et respect sont de rigueur vis à vis des populations rencontrées » précise ses objectifs.  . ABM organise chaque mois une projection de film ou montage audio-visuel sur un pays. 130 personnes ont participé à la rencontre sur la Palestine. Prochaine séance sur la Mongolie vendredi 17 mai à 20h30 à la Maison de quartier de Villejean (2 rue de Bourgogne)

  2. L’Association France Palestine Solidarité est un rassemblement de personnes physiques attachées au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et à la défense des droits humains. 

  3.  L’Union Juive Française pour la Paix  est une organisation juive, laïque, universaliste s'opposant à l'occupation des territoires palestiniens .

 

palestine.mp3 Palestine.mp3  (4.54 Mo)




Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Marché colonial

Toi, viens, toi dehors... Sur les bords de la Méditerranée, une nouvelle place du marché est née. Des femmes et des hommes épuisés par un horrible voyage attendent. Des fonctionnaires français passent, s'arrêtent, choisissent : ils font leur marché selon les besoins en main d'œuvre décrétés par le gouvernement. Jadis la France est allée coloniser et spolier l'Afrique. Puis les Total, Bolloré et consorts ont continué à piller ses ressources en soutenant des dirigeants corrompus. Aujourd'hui, en renouant avec les « quotas » des années 30, l'ancienne puissance coloniale pille ouvertement le savoir-faire des pays africains, ce qui va les enfoncer un peu plus. Après les ingénieurs et médecins par milliers, les ouvriers qualifiés. Mais il y a là du matériel électoral pas cher et payant. Créer ces quotas suggère que les immigrés nous envahissent. Durcir l'aide médicale insinue qu'ils abusent. C'est faux, ignoble, mais ça éclipse les retraites, urgences ou assurance chômage. Et en faisant de nouveau du Sarkozy, qui prônait les quotas en 2008, Macron met la droite au supplice : « Nous aussi, on nous pille ! » C'est ça le pire.

Michel Rouger

08/11/2019

Nono












Partenaires