Le billet

14/11/2016

Attention à la marche



Et hop, il a sauté le pas. Emmanuel Macron s'est glissé dans la queue des prétendants à l'Elysée juste au bon moment,  pour planter Valls et Hollande, en marchant sur les pieds de Juppé, en donnant une petite poussette à Sarkozy pour le doubler ensuite. Ça, ce n'est pas politicien. Une vraie révolution est « En marche ! » Pas besoin même de propositions. Un slogan suffit : plus de libéralisme. Là, le petit banquier a fâcheusement raté une marche. Ses amis de la City et de Wall Street ne l'ont pas prévenu ? Le Brexit, Trump ? La mystique libérale qui vient de réveiller le monstre populiste ? De même que le système Clinton a produit Trump, le pseudo anti-système Macron conforte Le Pen. Les troupes naïves d' « En marche ! » sont en train d'ouvrir la voie aux champions du pas cadencé : « En avant marche ! » Le chouchou des médias nous fait marcher. 

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires