Vu, Lu, Entendu...

21/02/2019

Appel aux dons : le fonds "La terre en commun" de Notre-Dame-des-Landes est lancé



Lancé mi-janvier auprès des réseaux de soutien les plus proches, le fonds de dotation "La terre en commun" destiné à racheter bâtiments, terres et forêts sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes est maintenant élargi à tous.

Quelque 250 000 € ont été rassemblés en quelques semaines, versés par environ 500 donateurs selon leurs moyens, de 5 € à plusieurs milliers. L'objectif est d'atteindre 3 millions d'euros pour que l'aventure collective et les divers projets alternatifs puissent se poursuivre, que ces terres et bâtiments échappent à l'agriculture intensive. Il y a urgence : la rétrocession de 800 ha de terres demandée par le Conseil départemental risque d'intervenir en ce début d'année.

Précision d'importance : il s'agit d'une acquisition collective sans aucun système de parts ou d'actions. Les biens acquis sont donc placés en dehors de la spéculation et des recherches d'enrichissement personnel. Les dons sont accessibles à la réduction d'impôt de 66 % au titre du mécénat.

• Faire un don
• Le blog 
Contact



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires