Amériques
Lucy avait 18 ans lorsque Fidel Castro a pris le pouvoir à Cuba. En retraite après avoir consacré sa vie à l'éducation, elle croit toujours dur comme fer dans le modèle communiste. Dans son quartier, c'est elle, à 71 ans, qui reste chef du Comité de Défense de la Révolution. Pour trouver la maison de Lucy, il suffit de demander. Sur la place centrale de Viñales, petite ville à 150 kilomètres à...
« Entre hierros », en français « entre les fers » ou si l'on veut « entre les métaux », telle est la nouvelle histoire, celle du vieux José et de son fils Miguel,  que nous raconte Juan, notre ami de Cuba, depuis Trinidad. Cette fois, elle n'est pas sur son blog Hola desde Cuba, associé à histoiresordinaires.fr. Nous la lui volons ! Les héros anonymes décrits par...
67 ans de militantisme au compteur ! Monique Markowicz se bat depuis son plus jeune âge. Petite, elle a échappé à Auschwitz. Plus tard, aux geôles de Pinochet. Aujourd'hui, à 79 ans, elle s'interpose parfois entre casseurs et policiers dans les manifestations chiliennes. « Quand tu t’engages, dit-elle, tu sais que c’est dangereux »...
Dans l'une des ruelles colorées de Trinidad a surgi ce matin-là, comme souvent à Cuba, une inoubliable rencontre. Juan Lazaro, philosophe et poète. Il nous a invités chez lui, avec son ami Pável le chanteur, et deux heures durant nous a parlé des difficultés du quotidien, de Fidel... D'humanité, surtout, à la cubaine. « Les Encyclopédistes, D'Alembert, Voltaire Rousseau !... Nous sommes...
La Grand Rue, à Port-au-Prince, est un haut lieu de l'art de la récupération. Quelque 80 artistes, sculpteurs le plus souvent, créent des œuvres faites de pièces d'auto, de morceaux de tôle, de bouts de carton... André Eugène, 53 ans, en est l'un des meilleurs représentants. C'est ainsi qu'il parle le mieux de l'âme d'Haïti, de la vie, de la mort... La première fois qu'on l'avait croisé, c'était...
Sa tête a été mise à prix au Brésil. Rentré en France, il continue à être la voix des sans voix. La trajectoire hors du commun d’un avocat né dans les beaux quartiers.
Michaëlle de Verteuil a créé, en 1975, le "Paradis des Indiens", et s'est retrouvée, au fil des ans, à la tête de plusieurs établissements scolaires sur la commune des Abricots, au sud ouest d'Haïti.
Le quartier d’Altos de la Florida, dans la lointaine banlieue de Bogotá, s’évertue à exister aux yeux d’une municipalité corrompue. Marginalité, insalubrité, violence, sont le quotidien de femmes et d’hommes qui, chaque jour, luttent pour que soient reconnus leurs droits de citadins et de citoyens.
Bienvenue à Manchay, quartier populaire en bordure de Lima, capitale du Pérou. Début avril, Anne-Alice y a rejoint son amie Émilie pour contribuer à un projet solidaire d'éducation populaire au nom mystérieux, « Kayhinam LLaqtay ». Un jour, lors d’une fête traditionnelle à Ayacucho, dans les Andes, Émilie Etienne entendit une danseuse s’écrier en Quechua : « Kayhinam llaqtay ! » (Ainsi...
Dictatures, cyclones, séismes, surpopulation, choléra: Haïti en voit de toutes les couleurs. Pourtant, elle ne manque ni d'amis ni de bienfaiteurs et certains, tel Michel Brochet, continuent de s'accrocher. Originaire du Loiret, Michel Brochet est agronome. Il a débarqué sur l'île pour la première fois en 1967, à l'époque de François Duvalier et de sa sinistre milice des tontons macoutes. "Les...
1 2 3


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono