Le billet

14/12/2016

Alep



Quatre lettres de sang s'écrivent sous nos yeux et nous restons là sidérés, désarmés. Nous sommes révulsés par la barbarie humaine qui ne fait relâche que pour recharger les canons, mais abandonnons à leur héroïsme les jeunes qui continuent à tweeter et les médecins qui persistent à soigner sous les bombes qui pleuvent ou la torture qui rôde. Nous voyons, nous savons, le monde est devenu village, mais nous restons aussi impuissants que nos ancêtres, jadis, devant d'autres tragédies. Pas de défilés pour convaincre nos gouvernants eux-mêmes prisonniers d'un homme, Poutine, qui gave de munitions le bourreau de Damas, bombarde lui-même, condamne par ses veto l'ONU à l'inaction. Poutine qui a aussi des amis chez nous : Marine Le Pen, François Fillon. On frémit à l'idée de voir l'an prochain un président français serrer en souriant cette main couverte du sang des innocents d'Alep. 

Michel Rouger

Alep
2016_12_14_alep.mp3 2016 12 14 Alep.mp3  (1.31 Mo)





1.Posté par baron le 15/12/2016 18:37
Que dire Michel ? Des poèmes écrits pour les enfants d'Alep, des photos, des vidéos... Notre impuissance ? Puisse la trève commencée aujourd'hui épargner/protéger... je ne sais plus. Merci pour ton analyse

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires