Vu, Lu, Entendu...

26/04/2018

A voir : "Autour de mai 68 en Bretagne" (webdocumentaire)



Bretagne Culture Diversité  vient de mettre en ligne le webdocumentaire "Autour de mai 68 en Bretagne, une société en mutation (1958-1981)". « L’Ouest veut vivre », tel était le slogan phare de la manifestation du 8 mai 1968 en Bretagne.

Au-delà de cette revendication et des évènements eux-mêmes, le webdocumentaire raconte les rapides mutations qui ont suivi le fameux printemps. Il permet de revivre ces profonds changements sociétaux de manière interactive en découvrant films, archives et interviews inédites et ce sur une période allant de 1958 à 1981,

Réalisé sous la direction scientifique de Christian Bougeard et avec la voix de Nolwenn Korbella, en partenariat avec la Cinémathèque de Bretagne et avec le soutien de la Région Bretagne, le webdocumentaire est organisé en six gros chapitres :
1-Une société « en retard » sur le reste de la France (1958-1962)
2-La société bretonne se modernise (années 1960)
3-Les mutations de la société bretonne (années 1960)
4-Le Mai breton : une région très mobilisée (1968-1969)
5-Luttes et espoirs (1969-1977)
6-La Bretagne dans la crise et basculement à gauche (1977-1981)

Des présentations publiques sont organisées : voir le site de BCD

 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires