Le billet

07/08/2013

À table



Le chercheur Mark Post, de l'université de Maastricht, a présenté le 5 août à Londres un faux steak fricoté dans son labo à partir de cellules souches. À vrai dire, le faux est depuis longtemps dans l'assiette et le soja nous a habitués aux ersatz : yaourt au soja, saucisson au soja, kouign-amann au soja et autres gourmandises des fous du tofu. Mais ce steak (à 1,8 million d'euros le kg), faut le faire... D'autres as de la cellule souche nous promettant parallèlement la vie éternelle pour un de ces jours, on sait désormais ce que sera l'enfer. Mark Post, qui a la fibre écolo, explique qu'il travaille pour la planète : moins de bovins = moins de gaz à effet de serre. Allons, Mark : plutôt que cette pigeonnade, mieux vaut manger moins de viande, mais de la bonne, et plus de légumes, patate.
 
Michel Rouger




1.Posté par patrick le 09/08/2013 09:35
Je ne pose la question, si Jean Rostand aurait été content en croquant cette souche de "condiment" mi mutant mi revenant ... ?

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires