16/06/2014

A la rencontre de l'humanité enfermée



A la rencontre de l'humanité enfermée
Le premier contrôleur général des lieux de privation de liberté tire sa révérence. Dans "L'humanité mise aux arrêts", un article publié le 6 juin dernier dans le journal Libération, Jean-Marie Delarue livre les anecdotes fortes qui ont émaillé son mandat. Six ans à visiter prisons, hôpitaux psychiatriques, centres de rétention, locaux de garde à vue et centres éducatifs fermés. Qu'ils soient détenus ou surveillants, les personnages dont il témoigne concentrent tout ce que ces lieux d'enfermement peuvent receler de violence et d'humanité. L'ex-contrôleur les raconte avec une forme de tendresse. De tendresse pour l'humanité. 

A lire aussi, "Ce que je n'excuse pas, c'est la résignation des pouvoirs publics", sa dernière interview de contrôleur, publiée sur le blog "Libertés surveillées" du Monde.fr. 
 








Le billet de la semaine

Surprise !


Se’praaïz ! disons car il s’agit bien entendu des cent premiers jours du président américain Jo Biden. Même Philippe Martinez, le leader ombrageux de la CGT, est impressionné. Et il y a de quoi. Voilà soudain, après quarante ans de triomphe néolibéral, l’Etat-Providence réhabilité, la justice sociale et l’investissement public redevenus priorités, de même que les enjeux nouveaux, du climat au racisme policier. Attendons de voir si Roosevelt est vraiment de retour mais l’audace des cent jours de Jo le vétéran, 78 ans, envieillit tout d’un coup les jeunes présidents du passé : les Clinton (46 ans), Obama (47 ans). Ou du présent : Macron (39 ans). Envieillit aussi la gauche tricolore éclatée dans des chapelles d’un autre siècle au risque de faire passer une Trump française. Mais qui aurait prédit ce Biden nouveau il y a un an ?  Alors, une surprise française l’année prochaine ?  

Michel Rouger
20210429_surprise.mp3 20210429 Surprise.mp3  (1.07 Mo)


29/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires