Le billet

06/03/2014

À l'affiche



« Un micro était caché dans le Buisson », a titré mercredi Le Canard enchaîné. Beau titre pour un film, non ? Dans le genre Les Tontons flingueurs, du regretté Georges Lautner. Sept hommes, dans un bureau, ourdissent la réélection du Président. Ils préparent un gouvernement de combat, des têtes de ministres tombent, mais il y un traître, le Buisson. Il enregistre tout : une bombe à retardement. Trois années passent et soudain Le Canard, la mèche... Que deviendra Sarkozy, son fidèle Guéant, le ministre de la Police le plus poursuivi par la Justice, les autres ? Suspense. Ils se battront. « Se battre », c'est le titre d'un autre film, un vrai, apparu sur les écrans mercredi aussi. Lui, il raconte le courage, la solidarité, qui enlacent, étreignent des vies précaires. Du cinéma vérité, beau, émouvant, l'extrême opposé de la comédie du pouvoir que certains, décidément, repassent en boucle.

Michel Rouger
 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires