06/03/2014

À l'affiche



« Un micro était caché dans le Buisson », a titré mercredi Le Canard enchaîné. Beau titre pour un film, non ? Dans le genre Les Tontons flingueurs, du regretté Georges Lautner. Sept hommes, dans un bureau, ourdissent la réélection du Président. Ils préparent un gouvernement de combat, des têtes de ministres tombent, mais il y un traître, le Buisson. Il enregistre tout : une bombe à retardement. Trois années passent et soudain Le Canard, la mèche... Que deviendra Sarkozy, son fidèle Guéant, le ministre de la Police le plus poursuivi par la Justice, les autres ? Suspense. Ils se battront. « Se battre », c'est le titre d'un autre film, un vrai, apparu sur les écrans mercredi aussi. Lui, il raconte le courage, la solidarité, qui enlacent, étreignent des vies précaires. Du cinéma vérité, beau, émouvant, l'extrême opposé de la comédie du pouvoir que certains, décidément, repassent en boucle.

Michel Rouger
 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Surprise !


Se’praaïz ! disons car il s’agit bien entendu des cent premiers jours du président américain Jo Biden. Même Philippe Martinez, le leader ombrageux de la CGT, est impressionné. Et il y a de quoi. Voilà soudain, après quarante ans de triomphe néolibéral, l’Etat-Providence réhabilité, la justice sociale et l’investissement public redevenus priorités, de même que les enjeux nouveaux, du climat au racisme policier. Attendons de voir si Roosevelt est vraiment de retour mais l’audace des cent jours de Jo le vétéran, 78 ans, envieillit tout d’un coup les jeunes présidents du passé : les Clinton (46 ans), Obama (47 ans). Ou du présent : Macron (39 ans). Envieillit aussi la gauche tricolore éclatée dans des chapelles d’un autre siècle au risque de faire passer une Trump française. Mais qui aurait prédit ce Biden nouveau il y a un an ?  Alors, une surprise française l’année prochaine ?  

Michel Rouger
20210429_surprise.mp3 20210429 Surprise.mp3  (1.07 Mo)


29/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires