Le billet

22/11/2012

A bout de souffle



La Ve République est-elle arrivée au bout du rouleau? On dirait que tout fonctionne à bout de souffle dans ce pays, et pas seulement ses finances publiques. La classe politique ne parait plus à la hauteur des enjeux. Face aux défis d'un monde globalisé, elle a oublié de renouveler son discours. Elle en est encore à se regarder le nombril, incapable de donner du sens à l'action publique. A part le jeu des ambitions personnelles, plus rien ne semble devoir motiver nos dirigeants. Les institutions de la Ve ne fabriquent plus que des nains, lit-on dans les journaux des pays voisins qui nous regardent. L'élection du président de l'UMP est la dernière pièce d'un spectacle qui donne à pleurer...
 
 

Les primaires à droite tournent à la farce grotesque. La gauche a davantage de savoir-faire dans l'art d'organiser les primaires, on l'a vu lors lors de la présidentielle. Mais la désignation du premier secrétaire du PS dans un processus digne du dernier congrès du PC chinois n'a rien de reluisant. Comme son prédécesseur, notre président navigue au jour le jour, au gré de la fureur médiatique. Il invite dans son palais les associations homos pour rattraper un mot malheureux lâché la veille devant l'association des maires. 

Il y a de quoi déprimer en se levant le matin. On pourrait être tenté de se raccrocher à l'Europe, mais de ce côté l'avenir parait aussi bouché. L'Europe n'est qu'un assemblage d'intérêts nationaux, elle ne joue aucun rôle sur la scène internationale. On le voit quand il faut arracher une trêve des bombardements à Gaza. 
Il reste encore le football pour nous faire rêver. Tiens, revoilà Raymond Domenech pour nous sortir de cette grisaille ambiante. Dans un livre, il raconte le fiasco du Mondial de 2010. L'ex-entraineur de l'équipe de France est sorti vilipendé par la presse sportive, qui le salue aujourd'hui. Pensez-vous que le même sort pourrait arriver à Sarkozy? 

Alain THOMAS
 
 
 
 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires